Accueil Actualités Finale Coupe de France : Le PSG bat Monaco grâce à ...

Finale Coupe de France : Le PSG bat Monaco grâce à Icardi et Mbappé

Mercredi soir au Stade de France, le PSG a remporté sa deuxième Coupe de France consécutive, la 14e de son histoire, face à Monaco (0-2). Un record écrit grâce à des buts de Mauro Icardi et Kylian Mbappé, auteur d’un match de grande classe.

Le PSG finira sa saison avec au moins un trophée majeur. Les hommes de Mauricio Pochettino ont remporté la Coupe de France en dominant Monaco sans jamais trembler, mercredi au Stade de France (0-2). Le duel tant attendu entre deux équipes qui jouent le titre en championnat a tourné court. Mauro Icardi a ouvert le score après une énorme erreur d’Axel Disasi, puis le PSG a sereinement contenu une ASM assez terne avant de tuer le suspense en fin de match grâce à l’inévitable Kylian Mbappé (81e). Paris conserve son titre et en décroche un 14e dans la compétition.

Le film du match
Malgré les suspensions confirmées de Neymar et Kimpembé, les Parisiens sont entrés dans cette finale avec beaucoup de sérénité. Ils ont tout de suite mis le pied sur le ballon et l’ont fait tourner dans le camp de Monégaques d’abord très prudents, et même assez tendus. Après avoir tenu bon dans le premier quart d’heure, Monaco a tenté de placer un bon contre sur la gauche, mais Navas veillait et est sorti efficacement loin de sa surface face à Volland (18e).

L’ASM venait de sortir de sa moitié de terrain et a vite été punie. De nouveau positionné dans la cage monégasque pour cette compétition, Majecki a relancé court au pied dans sa surface, mais Disasi a complètement paniqué face au pressing de Mbappé et perdu un ballon que l’international français a donné à Icardi pour une ouverture du score facile (0-1, 20e). L’Argentin a signé son 5e but en seulement 4 matches de Coupe de France cette saison.

Les joueurs de la Principauté ont bien cherché à réagir en évoluant plus haut et tentant de mettre le pied sur le ballon. Ils sont cependant restés très peu inspirés collectivement sur le plan offensif et n’ont pas réussi à montrer suffisamment de percussion pour servir un Ben Yedder esseulé en attaque. L’ASM n’a cadré aucun de ses 5 tirs en première période, et le PSG s’est même permis d’alerter Majecki, qui a détourné la puissante frappe de Florenzi (33e).

MBAPPÉ FRAPPE ENCORE
Au retour des vestiaires, Niko Kovac a lancé Diatta à la place d’Aguilar pour dynamiser ses troupes. Le technicien croate a également fait entrer Jovetic et Gelson Martins à l’heure de jeu. Les trois entrants ont tous fait preuve d’envie mais cela n’a pas suffi pour réellement et durablement bousculer une défense parisienne rigoureuse. Martins a ainsi envoyé un centre-tir sur la transversale de Navas (69e), Diatta a tiré sur le portier costaricien (71e) et Tchouaméni a placé sa reprise au-dessus de la cible (78e). Ce fut trop peu.
Le PSG a montré qu’il disposait d’une arme offensive d’un autre calibre avec Mbappé. L’ancien Monégasque a fait trembler la barre de Majecki sur un étonnant lob lointain (80e).

Il a surtout trouvé le chemin des filets dans la minute suivante d’un subtil piqué à gauche de la zone de vérité après une passe parfaite de Di Maria (0-2, 81e).

Auteur de son 41e but de la saison avec le PSG toutes compétitions confondues, dont 7 en 5 matches de Coupe de France, Mbappé a de nouveau fait parler son talent et sa détermination pour permettre à Marquinhos et ses partenaires de soulever à nouveau le trophée. Toujours aussi affamé, l’attaquant n’a pas manqué de souligner que le PSG, plein de confiance, visait maintenant le titre en championnat dimanche prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici