France: la star de la rumba congolaise Koffi Olomidé jugé en appel pour agressions sexuelles

0 24

Condamné en première instance à deux ans de sursis pour « viol sur mineure de moins de 15 ans », Koffi Olomidé avait été relaxé du chef d’accusation de « séquestration ». Concernant les trois autres plaignantes, ses anciennes danseuses, elles l’accusent de « séquestration et de relations sexuelles forcées ». Le parquet, quant à lui, avait requis sept ans de prison ferme et avait fait appel de la décision.

Les faits se seraient déroulés à Asnières
Ce lundi, la star de la rumba congolaise est à nouveau sur le banc des accusés pour des faits qui se seraient déroulés entre 2002 et 2006 dans la villa du chanteur à Asnières, en région parisienne.

Après onze ans d’absence, la production vient de prendre la décision d’annuler le prochain concert de Koffi Olomidé prévu fin novembre à Paris-La Défense Arena en raison de la situation sanitaire due à la pandémie du Covid-19.

Antoine Agbepa Mumba absent en première instance
Convoqué par la justice, Koffi Olomidé sera-t-il présent à l’audience ? De son vrai nom Antoine Agbepa Mumba, il ne s’était pas présenté à son procès en première instance, ni à deux rendez-vous préalables durant l’instruction, provoquant l’émission d’un mandat d’arrêt.

Rfi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.