FRAPP et Y’en a marre assomment Macky : « écouter les étudiants au lieu d’accueillir au palais des voleurs »

0 25

Les scènes d’intifada notées dans les universités publiques sénégalaises suscitent de nombreuses réactions.

Dans un communiqué conjoint, le Front pour une Révolution Anti-impérialiste, Populaire et Panafricaniste (FRAPP)/France-dégage et le mouvement « Y’en a marre », ont « exprimé leurs vives préoccupations face à cette situation».

« Frappent et Y’en a marre demandent au président de la République d’avoir plus de temps pour les préoccupations des étudiants au lieu d’accueillir au palais des voleurs de toute sorte. Interdits d’accès au niveau Master (UVS), leurs diplômes pris en otages (Universités privées), victimes de malbouffe (Université de Alioune DIOP de Bambey), ou des eaux usées des fosses (UGB), ou des retards de bourses, ou d’élections universitaires volées… les étudiants sénégalais sont réprimés, assassinés quand ils protestent contre leur oppression », se désolent les activistes.

Poursuivant, les deux mouvements estiment que « la violence de l’Etat du Sénégal qui semble s’entraîner sur les étudiants comme sur les autres manifestations pour préparer un hold-up d’une 3eme candidature est illégale et illégitime ».

Et les activistes à tenir le « ministre de l’Intérieur et le président Macky SALL pour responsables de toute tragédie qui surviendrait dans les universités ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.