Fuite des capitaux : « Le Sénégal perd 1000 milliards » Pr Kassé

« Le Sénégal perd 1000 milliards, c’est précisément ce que les services habilités ont dit ». L’affirmation est du Pr Moustapha Kassé. L’économiste dit avoir écrit récemment dans un article que le Sénégal a « assez d’argent pour ne pas compter ni sur l’aide extérieur, ni sur l’endettement ». Pour lui, il suffit juste de savoir mobiliser l’argent disponible. « Parmi l’argent qu’on a et qu’on ne mobilise pas, il y a effectivement les 1000 milliards de fuite », déclare sur iRadio.

Pourtant, ajoute Pr Kassé, le système technologique permet aujourd’hui de freiner cette hémorragie financière et avoir ainsi un matelas financier plus confortable. « Nous avons un budget qu’on peut élargir jusqu’à 7 mille, 8 mille voire 10 mille milliards, parce que très peu d’acteurs payent l’impôt. Il faudrait voir comment on peut élargir la base de l’assiette ».

Autre proposition de Kassé pour augmenter le budget de l’Etat, la maîtrise de l’argent de la diaspora. « J’ai fait tout ce calcul et je me suis dit : nous pouvons ne pas emprunter. Et même si nous empruntons, c’est pour des projets tout à fait spéciaux qui sont indispensables au pays et pour lesquels nous n’aurons aucune difficulté de rembourser ».

Le doyen honoraire de la Faseg invite les autorités à travailler à l’instauration de la confiance entre l’Etat et les détenteurs de capitaux au sein du pays, mais aussi les impliquer dans ce qui se fait pour qu’ils acceptent de financer l’économie. « On développe des politiques pour avoir une bonne signature à l’extérieur. Ayons d’abord une bonne signature dans notre propre pays ».

 

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp