Gaston Mbengue s’en prend à Ousmane Sonko : « S’il a une condamnation à exiger… »

0 37

Ce dimanche 28 novembre 2021, la déclaration de Gaston Mbengue sur les DIAS a ébranlé le pays et le camps de l’opposition, obligé de sortir toutes ses griffes pour condamner les propos du promoteur de lutte.

Ousmane Sonko, après Khalifa Sall, a demandé au Président Macky Sall de condamner, « dans les 24 heures », les propos de Gaston Mbengue par le biais d’un court texte partagé dans ses différentes plateformes numériques. Dans la foulée, Gaston Mbengue répond à Ousmane Sonko à qu’il demande aussi, “d’exiger” la même chose dans le dossier Adji Sarr. “S’il a une condamnation à exiger, il n’a qu’à le faire pour le dossier Adji Sarr”, a indiqué Gaston Mbengue dans sa réplique à Ousmane Sonko.

« Dans ce pays, on a entendu pire de la bouche de ces gens et personne pourtant ne dit rien pendant que moi, je demande à tout le monde de ne pas brûler ce pays en prévenant des risques qui nous menacent », rappelle Gaston Mbengue.

« Je voudrais bien que l’on me dise quelle valeur, ceux-là, qui s’agitent, donnent aux propos de Sonko quand il a demandé que soit fusillé les anciens Chef d’Etat. Quelle valeur donnent-ils à ses propos quand, à Ziguinchor, il a envoyé un message aux parents des militants de Doudou KA, en leur disant que lorsqu’ils les prendront en Casamance ils rentreront en morceaux à Dakar ? Que fait-on des propos de Barthélémy Dias qui a insulté les mamans de policiers et gendarmes dans l’exercice de leurs fonctions ? Que fait-on des insultes d’Assane Diouf aux Khalifes Généraux, des propos d’Iran Ndaw sur le Khalife de Tivaouane. Que Khalifa Sall s’explique pour ce qui le concerne sur la mort des 6 policiers en 1986… », a rappelé Gaston Mbengue ses détracteurs.

senenews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.