Gestion des inondations : Des actes de sabotage du système d’évacuation des eaux dénoncés à Rufisque, Thiès et Tivaouane

0 7

La série de sabotages du système d’évacuation des eaux pluviales se poursuit. Après Jarga Montagne à Rufisque non loin de la sortie de l’autoroute à péage, l’obstruction du réseau par des sacs de sable à Thiès, des flexibles ont été sectionnés, le jeudi 11 août 2022 à Tivaouane. Cet acte de sabotage perturbe l’évacuation des eaux des sites inondés vers le déversoir. Ces comportements ont été largement dénoncés, dans les réseaux sociaux et sur plusieurs plateformes. « Des actes de sabotage ont été constatés le jeudi 11 août 2022 sur des flexibles servant à l’écrêtement des eaux d’un bassin de rétention aménagé à Tivaouane pour prévenir des inondations », lit-on dans une note partagée par les services de l’Etat engagés dans la gestion des inondations.

En plus du sectionnement des flexibles, il a été signalé une destruction d’une conduite anaconda le 11 août aux alentours de 19 heures 45 dans la zone de Keur Massar. Ces actes de sabotage entraînent un ralentissement de l’évacuation des eaux pluviales et retardent du coup la libération des maisons inondées. En définitive, ces genres de comportements ont tendance à réduire la portée des actions entreprises par l’Etat pour soulager les populations. A noter qu’en 2021, des sacs remplis de sable ont été trouvés dans des canalisations à Pikine et dans la zone de Keur Massar.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.