Gorée : Un enseignant chercheur et un restaurateur surpris en pleins ébats sexuels

0 13

Le Français, Philipe jean Meguelle, 52 ans et enseignant-chercheur à l’Université Assane Seck de Ziguinchor et son amant, le restaurateur Ibrahima Diédhiou ont été surpris nus en pleins ébats sexuels à la résidence «Chez Eric» de l’île de Gorée.

En effet, tout est parti, relate Les Echos, d’un appel anonyme reçu le 19 août dernier, par le commissariat spécial du Tourisme.

La source informe qu’un individu de nationalité française se rend fréquemment à Gorée en compagnie d’un jeune Sénégalais à la résidence à l’enseigne «Chez Eric» sise à l’île de Gorée, où il loue chaque fois une chambre pour assouvir ses pulsions sexuelles.

C’est ainsi que les éléments enquêteurs se sont transportés sur les lieux où ils ont trouvé dans une des chambres les mis en cause, qui étaient complètement nus.

14 préservatifs saisis

La fouille de la pièce où ils se trouvaient a permis de trouver un lot de 14 préservatifs de marque thaïlandaise dont 1 déjà utilisé et un drap blanc couvert de liquide gluant qui ressemblait à du sperme. Interrogé sur l’immédiat, le jeune Sénégalais Ibrahima Diédhiou a reconnu les faits d’acte contre-nature.

Il déclarait que ses prestations avec le sieur Meguelle sont rémunérées. Il révélait aux agents avoir rencontré le sieur Philipe pour la première fois avant la fête de la Korité et ce dernier l’a invité à Gorée dans ladite résidence. C’est sur ces entrefaites qu’ils ont eu à coucher pour la première fois.

Il a également fait savoir aux policiers qu’ils ont entretenu encore des rapports sexuels une seconde fois dans la même résidence et une troisième fois à Ziguinchor dans la maison de Philipe.

Dans leurs ébats sexuels, précise-t-il, il assurait parfois le rôle d’homme, parfois le rôle de la femme. Et à chaque fois, son partenaire sexuel lui faisait des largesses après chaque ébat sexuel. Mieux encore, Ibrahima Diédhiou révélait que c’est son partenaire qui finance son projet de restauration.

Jugés hier, ils ont été relaxés par le juge des flagrants délits de Dakar.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.