Guerre en Ukraine : le rapatriement des Africains s’organise

0 15

De nombreux pays africains multiplient les efforts pour aider leurs ressortissants qui fuient notamment vers la Pologne, la Roumanie et la Hongrie. C’est le cas de la Côte d’Ivoire qui compte environ 400 ressortissants en Ukraine.

Actuellement en Pologne pour coordonner la prise en charge de ses compatriotes, Aziz Diabaté, ministre conseiller de l’ambassade ivoirienne à Berlin, affirme que ceux qui ont déjà quitté l’Ukraine seront rapidement rapatriés en Côte d’Ivoire.

‘’Il y a au moins 80 de nos compatriotes qui ont pu sortir de l’Ukraine, certains par leurs propres moyens. Et l’ambassade a mobilisé des véhicules pour pouvoir les convoyer. Il y a environ 400 ivoiriens en Ukraine et on a l’intention naturellement de les rapatrier, conformément à ce que le chef de l’Etat nous a donné comme instruction. »

Le Nigeria quant à lui a affrété trois avions pour rapatrier ce mercredi jusqu’à 1.300 personnes parmi ses ressortissants. Près de 8.000 Nigérians vivent en Ukraine, dont 5.600 étudiants, d’après le gouvernement.

Mardi, un premier groupe de 17 étudiants ghanéens a été rapatrié à Accra. Plus de 500 étudiants de ce pays auraient réussi à franchir les frontières ukrainiennes pour atteindre les pays voisins.

Le Togo s’organise aussi pour la prise en charge de ses ressortissants dont la plupart sont des étudiants et leur éventuel rapatriement se fera au cas par cas. Roland Tomi est délégué du Haut conseil des Togolais de l’étranger (pour la zone Europe).

‘’Nous avons créé une plateforme : Crise-Ukraine, dans laquelle nous suivons les choses quotidiennement. Pour le moment, le plus important est de faire tout pour pouvoir les accueillir dans des bonnes conditions à Varsovie. »

Christophe Lutundula, ministre congolais des Affaires étrangères, annonce que la grande majorité des Congolais d’Ukraine, environ 150 personnes, ont été accueillis en Pologne qui leur a accordé un droit de séjour d’un mois.

Avant le début de l’invasion russe, l’Ukraine accueillait en tout 16.000 étudiants africains, selon l’ambassadrice d’Ukraine à Pretoria.

Auteur: Saleh Mwanamilongo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.