Accueil Politique Guy Marius Sagna après sa rencontre avec Khalifa Ababacar Sall

Guy Marius Sagna après sa rencontre avec Khalifa Ababacar Sall

Je parle souvent de questions de souveraineté avec mon cher frère et ami Barthélémy Dias.
Nous avons eu récemment un échange sur le franc CFA et la pétition lancée par plusieurs organisations et individualités pour dire LA FRANCE DOIT SORTIR TOTALEMENT DE NOS AFFAIRES MONÉTAIRES.

Mon cher Barthélémy a estimé, avec raison, que c’était là le genre de questions à aussi discuter avec quelqu’un comme Khalifa Sall. Khalifa Sall et moi nous sommes rencontrés hier.
La dernière fois que nous nous sommes vus Khalifa Sall et moi c’était à la prison de Rebeuss.
Je lui ai encore dit merci pour les fruits et journaux quotidiens qu’il m’envoyait dans ma chambre 36 de Rebeuss.
On s’est souvenu de la scène où les agents pénitentiaires ont accouru pour séparer un câlin entre lui et moi. Nous en avons ri.
Il a été question de franc CFA, d’APE…
Nous avons discuté de la nécessité pour l’Afrique d’être souveraine pour sortir ses peuples de la pauvreté, de la maladie, de la faim, de l’insécurité, du chômage, de l’analphabétisme…
Nous avons discuté surtout de la situation des sénégalais. Les sénégalais sont fatigués.
Je lui ai parlé des collectifs de victimes de spoliations foncières, de démolition de maisons, de violation des droits dans les entreprises, d’accaparement de forages ruraux…
Les Sénégalais sont fatigués.
La violation des libertés des citoyens est devenue la norme.
Que faire ?
Lutter! Lutter! Lutter!
Bâtir des ponts!
Lutter avec le peuple sénégalais opprimé au quotidien.
Édifier un rapport de force pour arrêter ces violations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici