Accueil Actualités Hivernage : l’État débloque 700 millions pour l’installation de 350 paratonnerres

Hivernage : l’État débloque 700 millions pour l’installation de 350 paratonnerres

28
0

Le dernier hivernage a été particulièrement macabre au Sénégal avec plus d’une vingtaine de morts causés par la foudre. Elle s’est encore signalée avant-hier à Ndofane où un jeune de 22 ans a été foudroyé. Interpellé au premier chef, l’État du Sénégal a très tôt déployé les moyens pour parer aux éventuels risques et réduire au maximum ces drames. Ainsi, une enveloppe de 700 millions de francs Cfa a été débloquée et mise à la disposition de la direction de la protection civile pour l’installation de paratonnerres sur l’étendue du territoire national.

« Pour cette année, le programme qui a été entamé très tôt a déjà permis d’installer 350 appareils (paratonnerres) », informe, selon Seneweb, le directeur de la protection civile, Abdoulaye Noba. Mais force est de reconnaître qu’on est loin du record de 2018 avec 500 appareils installés pour une enveloppe d’un milliard de francs Cfa. Même si un effort a été noté par rapport à 2019. En effet, seuls 50 appareils avaient été installés l’année dernière.

La plupart de ces appareils installés sur des édifices publics sont aujourd’hui confrontés à un défaut d’entretien. Pour changer la donne, la direction de la protection civile a inclu dans le cahier des charges des prestataires « le volet service après vente ». D’ailleurs précise le directeur Noba, « cette année, durant la pérégrination pour installer les appareils, ces activités de contrôle, d’entretien ont été effectuées par les prestataires ».

Nouvelle stratégie

La direction drivée par Abdoulaye Noba a changé de fusil d’épaule dans sa stratégie de protection des personnes et de leurs biens. Désormais, les sites d’implantation des paratonnerres sont « choisis » selon de nouveaux critères, du reste plus « objectifs ». « Nous essayons autant que possible de déterminer des critères objectifs liés par exemple à la densité, mais également à la pluviométrie », renseigne le nouveau directeur de la protection civile.

Toutefois, au-delà de l’aspect matériel et technique, la direction de protection civile n’entend pas lésiner sur le volet sensibilisation sur lequel elle a fortement péché l’année dernière et cela a eu comme conséquence une vingtaine de morts causés par la foudre. Etant donné que le rayon d’action d’un paratonnerre ne dépasse pas 200 m à la ronde et qu’un maillage intégral du territoire est totalement impossible, la direction entend dérouler une importante campagne de sensibilisation pour sauver des vies.

Ainsi, les gestes susceptibles de protéger contre les décharges électrostatiques de la foudre sont : éviter de sortir dans la pluie munie d’un parapluie avec une pointe en fer. Eviter d’être en contact avec des objets en fer. Ne jamais se réfugier sous un arbre. En cas d’orage, rester dans un bâtiment, les fenêtres fermées, ou rester dans sa voiture, car la carrosserie sert de bouclier contre la foudre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici