Accueil Actualités HLM : Accusations et Répliques entre le maire et ses conseillers municipaux

HLM : Accusations et Répliques entre le maire et ses conseillers municipaux

Des suspicions de malversations planent à la mairie des Hlm. Elles font que le maire, Ababacar Sadikh Seck, et les conseillers municipaux ne parlent plus le même langage. Treize (13) de ces conseillers municipaux (56 au total) de cette commune du département de Dakar ont fait une sortie, ce lundi, pour dénoncer la mauvaise gestion de M. Seck. Entre autres, « l’octroi d’un espace (lot N°9814 / GR EX 2196 / DG) à un promoteur pour la construction d’un centre commercial sans délibération du conseil d’administration de la mairie ni appel d’offre dans les règles de l’art ».

Le face-à-face du Collectif de ces conseillers municipaux avec la presse, lundi, a été une large tribune pour dénoncer certains actes du maire qu’ils jugent nébuleux, depuis 2014, date de sa nomination à la tête de cette commune. « Il nous a été donné de constater des faits dont la réalisation n’a pas fait l’objet de délibération du conseil municipal, donc relevant des dilatoires et non conformes aux règles de bonne gouvernance », a déclaré leur porte-parole, Daouda Ndoye, membre du parti LD Debout.

Joint au téléphone, le maire Ababacar Sadikh Seck a démonté les allégations de ces conseillers municipaux. D’emblée, il précise que ce ne sont pas treize (13) conseillers mais cinq (5) qui assistent très rarement aux travaux du Conseil municipal de la mairie. S’agissant du terrain en question, M. Seck note qu’il n’avait pas besoin de délibération. « Un terrain fait l’objet de délibération que si on l’achète, le donne ou le vend », a-t-il précisé.

Le terrain, qui est la partie du pont qui a coupé la gare routière de Colobane est un projet du Cetud avec la Banque mondiale, d’après les explications du maire. « Ce n’est pas avec les Hlm. N’eut été la bonté du Préfet de Dakar, du sous-préfet de l’arrondissement et du Directeur du Cetud, je ne serai pas dans le projet. C’était un projet qui était là avant l’arrivée de notre équipe municipale. Ils ont bien accepté qu’au finish cette partie de la gare me soit attribuée », a-t-il révélé. M. Seck, qui dit être en convalescence, a promis de poursuivre ses détracteurs devant les tribunaux. « Je suis un Sénégalais qui a des parents et des amis. Je n’accepterai pas que l’on souille ma personnalité et mon honneur. Je précise que je porterai cette affaire devant les juridictions », a-t-il ajouté.

Infos Rewmi avec Emedia

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici