Hôpitaux de Ziguinchor: Des patients renvoyés à cause d’une pénurie de gants (sage-femme)

0 2
A Ziguinchor, dans le poste de santé de Kandé 1, les sages-femmes sont obligées de renvoyer leurs patients à cause d’une pénurie de gants d’examen. C’est d’ailleurs le constat fait dans plusieurs structures de santé de la région. « Il n’y a plus de gants dans les structures, il n’y plus de gants dans les districts sanitaires où nous nous ravitaillons. C’est le même constat, je peux dire que c’est ce qu’on constate partout dans les structures puis qu’il n’y a pas de gants. Des fois, on explique à la patiente que si elle veut on peut lui prescrire des gants pour qu’elle aille l’acheter dans les autres officines, si elle ne veut pas, elle va attendre donc le moment propice pour avoir des gants pour la consulter », a déclaré Ousseynatou Senghor, sage-femme au poste de santé de Kandé 1, dans un reportage du Groupe media du sud (GMS).
Le port de gants de protection est indispensable dans toutes les structures sanitaires et pour tout agent de santé afin de consulter les patients ou pour utiliser des produits toxiques.
« Tout ce qu’on fait dans la maternité ou dans le poste de santé, on doit porter des gants. On l’utilise pour faire la consultation prénatale, et aussi les consultations post-natales, c’est-à-dire après l’accouchement, la planification familiale et pour d’autres examens aussi. Donc, tout le travail se résume sur le port du gant », poursuit la sage-femme.
Toutefois, Ousseynatou lance un appel aux autorités locales et aux bonnes volontés afin de leur offrir des gants pour un meilleur accomplissement de leur travail et pour satisfaire la population.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.