Horreur à Thiès: Engrossée par son amant, elle tue son nouveau-né

0 14

Une demoiselle avait contacté une grossesse indésirable au cours de sa relation amoureuse avec son amant. Pour éviter les moqueries des membres de sa famille et ses voisins du quartier, elle a réussi à cacher les signes de sa grossesse à tout le monde. Selon une source policière, B.H ne s’est jamais rendue dans une structure sanitaire au cours des 9 mois de sa grossesse.
Contre toute attente, la mise en cause a tout bonnement mis fin à la vie de son nouveau-né après avoir accouché sans assistance, dans sa chambre.
Mais B.H a eu la malchance d’être surprise sur les lieux du crime par sa tante. Cette dernière a conduit la demoiselle et le corps sans vie à l’hôpital régional de Thiès. Arrivée à destination, elle a tenté de faire croire que le bébé était mort-né. Mais cette thèse n’a pas convaincu l’hôpital qui a saisi la justice. Malgré les dénégations de la mère du défunt nouveau-né, la Brigade de Recherches ( BR) de Thiès a saisi les services d’un médecin-légiste pour autopsie. En effet, selon le rapport médical parvenu aux hommes du major Mbaye Seck, commandant de la BR de la Cité du Rail, atteste que le bébé est mort par asphyxie. L’enfant serait étranglé jusqu’à son dernier souffle par sa maman.
Poursuivie pour infanticide, la demoiselle B.H a été présenté au procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de la capitale du Rail. La mise en cause a été placée sous mandat de dépôt par le juge d’instruction en charge de son dossier.
Mouhamed AIDARA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.