Accueil Actualités Imam Kanté vole au secours du Pr Daouda Ndiaye, lynché sur les...

Imam Kanté vole au secours du Pr Daouda Ndiaye, lynché sur les réseaux sociaux

 

sharethis sharing button

Le Pr Daouda Ndiaye est la cible de critiques acerbes sur les réseaux sociaux. Et pour cause, après avoir fait un post Facebook, et émis des mises en garde contre une ruée vers la chloroquine sans fondement scientifique, au risque de l’automédication entre autres, sur le plateau de Seneweb, le chef du département de Parasitologie de l’Ucad est perçu, par d’aucuns, comme un anti Pr Didier Rault, qui défend la chloroquine pour traiter le Coronavirus.

Une situation qui a poussé Imam Kanté à prendre la plume. Voici l’intégralité de son texte.

Paix sur vous et tous contre le COVID-19

« Je dénonce le lynchage excessif et injuste du prof Daouda Ndiaye.

Dans sa dernière vidéo, il avait clairement dit être favorable au test avec la chloroquine et qu’il en laissait la responsabilité aux personnels soignants de notre pays

Il avait dit et n’était pas le seul scientifique y compris l’OMS, pour dire que le protocole proposé par le prof Didier Raoult n’est pas homologué au sens du respect des procédures établies en la matière.

Notre personnel soignant a déclaré guéris des malades du COVID-19 sans avoir appliqué le traitement à la chloriquine, AVEC QUOI ?

Le prof Daouda Ndiaye a émis des réserves en rapport avec un eventuel retour de la chloriquine qui a été abandonnée dans le traitement du paludisme qui est endémique au Sénégal, ce qui n’est pas le cas du COVID-19. Il ne faut pas l’oublier.

En effet, l’application du traitement à la chloroquine a induit une résistance du germe du paludisme. Et à cette réserve scientifiquement fondée de la part du prof Daouda Ndiaye, il sied juste une réponse en termes d’encadrement strict de la vente de la chloroquine.

Je ne vois pas comment on en est arrivé à ce lynchage surréaliste et irrationnel alimenté par une opinion prise de panique, mal ou peu informée, qui attend le traitement miracle. Ce qui se comprend, mais la peur ne peut pas faire de l’opinion l’arbitre d’une controverse scientifique.

Comme nous tous, le prof Daouda Ndiaye a pu se tromper ou mal s’exprimer sur ce dossier mais de là à procéder à ce lynchage qui frise l’humiliation d’un brillant compatriote dans son domaine, je ne suis pas d’accord. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici