Accueil Société Impact de la Covid-19 : Une grande marche syndicale annoncée contre les licenciements...

Impact de la Covid-19 : Une grande marche syndicale annoncée contre les licenciements abusifs

La pandémie du nouveau coronavirus, malgré sa tendance baissière constatée ces dernières semaines au Sénégal, a impacté plusieurs secteurs de l’économie sénégalaise. Analysant le contexte socio-économique, la Conférence des Secrétaires généraux des syndicats constate la persistance de la crise sanitaire et ses graves répercussions sur le monde du travail.

La recrudescence de l’immigration clandestine est d’ailleurs liée par certains observateurs comme une résultante de la fermeture de plusieurs établissements, des licenciements massifs de travailleurs notamment dans les secteurs du tourisme, de l’hôtellerie, de la restauration et des agences de voyage. En guise d’alerte, la conférence des secrétaires généraux annonce une marche nationale de riposte contre les multiples agressions dont sont victimes les travailleurs.

Cette marche sera organisée durant la deuxième quinzaine du mois de novembre 2020. D’après la Conférence des Secrétaires généraux l’ordonnance présidentielle aménageant des mesures dérogatoires au licenciement et au chômage technique, a très peu été respectée.

« À la veille de l’ouverture de la saison touristique, les promoteurs hôteliers estiment que le soutien financier de l’Etat s’avère insuffisant pour maintenir les activités et sauver les emplois. S’ils mettent à exécution leur plan de fermeture, ce sont plus de 20 000 travailleurs qui vont perdre leur emploi », prévient la Conférence des Secrétaires généraux.

Elle rappelle que le régime obligatoire actuel ne prévoit aucune couverture de risques liés à ce type de catastrophe. Les travailleurs impactés ne bénéficient d’aucune mesure de protection sociale et se retrouvent brusquement dans une situation sociale insupportable.

Sur la situation à l’APS, la Conférence dénonce vigoureusement le licenciement abusif du chef du service commercial ainsi que du chef du service administratif et financier, et, la suspension de Bamba Kassé, secrétaire général SYNPICS. La conférence déplore la mauvaise volonté affichée par la Direction de l’APS pour parvenir à un règlement négocié de ce conflit qui perdure.

S’agissant du détournement des tickets de restauration constaté à l’IPRES, la Conférence demande que toute la lumière soit faite sur ce scandale, que les responsabilités soient situées et suivies de sanctions.

De même, elle exhorte le Gouvernement à soutenir davantage les entreprises en difficulté et à renforcer les mesures de protection des travailleurs et de leur emploi. En outre, elle exige la réintégration des travailleurs abusivement licenciés aux Grands Moulins de Dakar, à l’hôpital Abass Ndao et à l’APS. Elle dit s’opposer, par ailleurs, à toutes formes de précarisation des emplois dans le cadre de la réforme du Code du travail.

Infos Rewmi avec Emedia

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici