Insécurité alimentaire : Ranérou et Matam toujours dans la zone rouge

0 11

Les autorités sont sommées de trouver une solution à la problématique alimentaire. En effet, Ranérou et Matam sont dans une phase de crise alimentaire. Ainsi ce sont 548 mille 280 personnes concernées. Ce chiffre pourrait atteindre 872 mille 421 personnes, si la situation reste en l’état jusqu’au mois de juin.

Les populations des départements de Matam et Ranérou, dans le nord du pays, sont dans une situation alimentaire préoccupante. L’annonce a été faite par le Secrétaire exécutif du Conseil national de la sécurité alimentaire (Cnsa), Jean Pierre Senghor dans des propos repris par l’APS.

«L’analyse de la situation alimentaire et nutritionnelle du Sénégal pour la période courante (mars-avril-7 sur mai 2022), à travers le cadre harmonisé révèle une situation alimentaire précaire dans 13 départements et préoccupante dans les départements de Matam et Ranérou», a-t-il déclaré. Selon lui, ces deux départements englobent au total, 549 000 personnes qui sont actuellement dans l’incapacité d’assurer convenablement les trois repas quotidiens, soit 3,1% de la population totale analysée.

S’agissant de la période projetée (juin-juillet-août 2022), ajoute l’APS, il a indiqué que la situation allait s’aggraver avec quatre départements qui seraient en crise alimentaire, Kanel, Matam et Ranérou (région de Matam) et Goudiry (région de Tambacounda). Fort de ce constat, il a annoncé que le nombre total de personnes en crise alimentaire allait passer à 881 275, soit 5 % de la population analysée si rien n’est fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.