Accueil Actualités Irruption du Préfet de Dakar sur le plateau de Walf tv :...

Irruption du Préfet de Dakar sur le plateau de Walf tv : « Extrêmement grave » (juriste)

La condamnation est sans appel. « L’irruption spectaculaire et totalement ridicule du Préfet de département de Dakar, Alioune Badara Samb dans les locaux de WAL FADJIRI, le 26 avril 2020, pour imposer le port de masque, traduit la décrépitude d’un régime policier qui sombre dans la folie ». Ainsi réagit le juriste Seybani Sougou dans un texte parvenu à notre rédaction.
Relevant une atteinte à la liberté d’informer, il dénonce « Les agissements loufoques d’un Préfet zélé, aux ordres, et de quelques policiers dont la conscience républicaine est limitée constituent une atteinte extrêmement grave à la liberté d’informer, et sont inacceptables, insoutenables et injustifiables ».
A en croire Sougou, « Aucun Préfet ne peut débarquer dans un groupe de presse et ordonner (sur simple parole) l’arrêt d’une émission ou la diffusion d’un programme, sans être muni d’un document écrit, formalisant une telle décision administrative, d’une extrême gravité ».
Sougou de fonder son argumentaire sur le droit. « Au demeurant, la démarche du Préfet est illégale parce que l’article 2 de l’arrêté n°009137 du 07 avril 2020 précise que le non-respect port du masque obligatoire sera puni par les peines prévues par les lois et règlements en vigueur. A aucun moment, la loi n°65-557 du 21 juillet 1965 portant Code des contraventions (annexe 2 code des contraventions) ne prévoit l’arrêt d’une émission de télé pour non-respect du port de masque obligatoire. Ce régime est devenu complètement fou avec le CORONAVIRUS », conclut-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici