Accueil Justice Jamra réclame la libération du rappeur « 10 000 problèmes », déféré pour détention...

Jamra réclame la libération du rappeur « 10 000 problèmes », déféré pour détention de drogue

154
0

Le vice-président de l’ONG Islamique Jamra porte le combat en vue de la libération du rappeur Mouhamed Fall alias « 10 000 problèmes », déféré pour détention et usage de chanvre indien. Dans un post sur sa page Facebook, Mame Makhtar Gueye prend faits et cause pour le rappeur qui selon lui, mérite une prise en charge médicale.

« Ils ne sont que des victimes des gros trafiquants de drogues. C’est à ces derniers qu’est destinée la loi 2007-31 du 30 nov. 2007, initiée par JAMRA, et surnommée « Loi Latif Guéye », qui criminalise le délit de trafic de drogue! Et non à ces jeunes paumés, qui ne sont que des narcodépendants, des malades, victimes des barons-milliardaires de la drogue. En tant que tels, leurs places n’est pas à Rebeuss, mais bien au C.P.I.A (Centre de prise en charge intégrée des addictions) du Service psychiatrique de l’Hôpital Fann, où ils doivent être soignés et désintoxiqués, pour leur permettre de recouvrer leur dignité et reprendre leur place dans la société », a déclaré le vice Président du Jamra dans son post.

Selon lui, la prison de Rebeuss doit être plutôt réservée aux patrons narcotrafiquants, qui abrutissent nos enfants, boostent l’insécurité, détruisent les ménages et déstabilisent notre économie en y recyclant leur « argent sale. »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici