Kaolack : La maison des femmes source de litiges entre la mairie de Kaolack et les femmes membres de  » l’ONG GPF. »

0 22

En Assemblée générale hier, l’ONG    » Groupements de promotion féminine » a renouvelé ses instances communales et départementales. Élue présidente régionale de Kaolack, Adja Ndiouck Mbaye en a profité pour mettre en lumière leur contentieux avec la mairie de la ville au sujet de la Maison des femmes.

En effet, face à la vétusté du bâtiment, elles ont loué la devanture pour gagner de l’argent, le réfectionner et ainsi reprendre leurs activités. Mais à leur grande surprise, le nommé Pape Sarr Bitèye, coordonnateur de la police municipale, en compagnie de ses éléments, a dit aux maçons d’arrêter les travaux non sans saisir leurs matériels pour les déposer à la mairie. Le secrétaire général de la mairie, à son tour, a donné l’ordre d’arrêter les travaux.

“Si la mairie veut des histoires, elle n’a qu’à s’approprier ce Foyer que nous a donné l’ancien maire de Kaolack, Abdoulaye Diack, depuis 1982. 10 de ce genre sont construits et équipés par la FNGPF à travers le pays. Plus des moyens financiers. Le secrétaire général de la mairie a même dit aux maçons de récupérer leur argent parce que le Foyer ne nous appartient pas. Nous alertons l’opinion nationale et internationale, surtout la population de Kaolack et le procureur de la République. Le jour où la mairie viendra récupérer cette Maison des femmes, elle va marcher sur nos cadavres. On ne va pas se faire laisser. Le maire Serigne Mboup n’a qu’à conseiller son secrétaire général et son coordonnateur de la police municipale. Nous attendons son arbitrage. Si c’est lui-même l’auteur de tout ça, il saura qu’il a affaire avec toutes les femmes du Sénégal. Il doit savoir raison gardé. Nous invitons le président Macky Sall, qui n’a ménagé aucun effort pour l’autonomisation de la femme, à apporter des solutions”, a-t-elle relevé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.