Kaolack : La scission au sein de l’association des Boutiquiers détaillants du Sénégal .

0 18

La grève des boutiquiers détaillants du Sénégal est l’origine de la mise en place d’une nouvelle structure dénommée » association des Boutiquiers du Sénégal yeesal, » qui a vu le jour à Kaolack . Cette dernière est dirigée par Mouhamed Diop .

« Nous avions décidé de ne pas suivre le mot d’ordre lors de la grève des Boutiquiers détaillants du Sénégal dont nous sommes membres fondateurs mais prendre en compte l’intérêt supérieur des consommateurs moi et d’autres boutiquiers, avions appelé nos collègues à revenir sur leur décision. Nous avions exhorté les grévistes à privilégier le dialogue avec l’État afin que les grilles tarifaires relatives aux prix du sucre et du lait soient définis d’une façon beaucoup plus claire, » Nous avons mis sur pied cette association aujourd’hui dont son objectif est de faire tout pour les boutiquiers détaillants trouvent leur compte dans le fonctionnement du pays ,
être médiateur entre les consommateurs et l’État du Sénégal à ce qu’il ait de la stabilité dans le secteur du commerce. Nous allons travailler avec l’État et non d’être son ennemi ; beaucoup de jeunes sont propriétaires ou gérants de boutiques, à la recherche de quoi nourrir leur famille . Nous voulons à ce que ces jeunesse restent au Sénégal et non à la pratique de l’immigration clandestine . Nous pensons que pour celà se transforme en réalité, il que l’État accompagne ces boutiquiers détaillants qui n’ont jamais bénéficié d’appui ou de financement venant du ministère de la jeunesse, du commerce et de l’emploi afin que chacun joue sa partition pour faire face à l’immigration clandestine  » a expliqué Mouhamed Diop , président de l’association des Boutiquiers détaillants » yeesal »
L’économie d’un pays doit géré par ses fils, si toutefois que cette économie reste à chaque fois géré par les étrangers c’est toujours des failles. Nous invitons l’État du Sénégal à beaucoup soutenir ses fils surtout les boutiquiers détaillants yeesal ,a t il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.