Kaolack : Le Lycée Valdiodio Ndiaye ploie sous le poids de l’âge ,au regard de l’État du Sénégal.

0 10

 » Plus d’un demi-siècle après sa construction, le lycée Valdiodio Ndiaye de Kaolack, qui occupe une place très importante dans le cœur de tous ceux qui l’ont fréquenté, est toujours là, debout, et affreusement défiguré. Si son âme semble toujours présente, ce haut lieu du savoir qui a vu passer beaucoup de futurs cadres du pays et des générations d’apprenants ploie, aujourd’hui, sous le poids de l’âge. Ce lycée construit en 1958, agonise lentement. Aujourd’hui, avec l’état pitoyable de délabrement dans lequel il se trouve, ce haut lieu de savoir qui a marqué son époque n’est plus que l’ombre de lui même; avec le rôle qu’il a joué en contribuant à la formation de nos élites, je pense qu’il est indispensable de rénover cet établissement pour qu’il continue d’être le symbole de l’éducation et de l’excellence » , a souligné Mouhamadou Moustapha Seck , professeur de philosophie au Lycée Valdiodio Ndiaye porte parole du jour en marge de ce sit- int tenu ce weekend.
 » Aujourd’hui, le comité qui se charge de poser et régler le problème relatif à la réhabilitation du lycée avait décidé de tenir un site int toujours dans le sens d’alerter et d’informer l’opinion par rapport à la situation qui prévaut dans ce lycée. Je rappelle Il y a au moins dans ce temple 2 bâtiments qui devaient être fermer depuis 2015 et paradoxalement ces bâtiments continuent à abrité les élèves. Le bâtiment D où sont logé les Secondes abrite au moins 1200 élèves alors que les autorités continuent à faire de sourde oreille Ce qui est également étonnant ce que jusqu’au moment on vous parle on n’a pas reçu les autorités pour qu’ensemble qu’on puisse trouver des voies et moyens pour régler définitivement ce problème . Le lycée valdiodio Ndiaye est assis sur une bombe. Ce sit – int qui est une étape qu’on va dérouler dans les prochains jours. Nous interpellons le ministre de l’éducation nationale en lui disant que le lycée valdiodio Ndiaye aurait l’acteur principal d’un autre catastrophe à l’image du bateau le Diola a t-il averti.

Maty Thiam, correspondante à Kaolack.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.