Kaolack : une caravane pour lutter contre les risques du net chez les enfants.

0 6

Le ministère de la Femme, de la Famille et de la Protection des enfants à travers le Projet Investir dans les Premières Années pour le Développement Humain (PIPADH) a organisé hier à Kaolack, une caravane de sensibilisation sur la protection des enfants en ligne et les dangers liés à l’internet.

Après avoir renforcé les capacités des membres du Comité de protection de l’enfance ainsi que les organisations de la société civile, il y a trois semaines, il est aujourd’hui question d’alerter les parents, les enfants eux-mêmes mais également la communauté et les autorités administratives du département.

“Nous sommes dans un vaste programme avec la Banque mondiale, notamment le PIPADH pour la protection des enfants, de manière spécifique, pour la CAPE, de lutter contre tout abus sexuel sur internet, sur l’utilisation responsable des réseaux sociaux. Nous sommes dans ces activités avec les membres de l’inter- commission qui sont dans le pôle des formateurs et également sur le terrain pour la campagne de sensibilisation”, a expliqué Ndeye Fatou Sarr, chargée de programme au niveau de la Cellule d’appui à la protection de l’enfance (CAPE) du ministère de la Femme.
“Les conséquences sont multiples, nous savons que l’internet est entré dans nos sociétés sans pour autant qu’on encadre nos enfants sur l’utilisation responsable. Aujourd’hui, il y a problème partout. Donc c’est le moment d’alerter, de conscientiser l’ensemble de la communauté pour vraiment protéger les enfants. Au niveau de la CAP, nous avons initié un portail de signalement de l’abus sexuel des enfants en ligne (www.boleko.sn) pour dénoncer tout ce qui est abus sexuel, cyberharcèlement, entre autres, au niveau de l’internet. Ils peuvent l’utiliser par un signalement de manière anonyme ou donner leur nom pour le suivi de ce signalement”, a-t-elle rappelé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.