Khalife de Medina Baye : « choisir par les urnes les hommes en qui nous avons confiance »

0 8

Avec un regard lucide et une culture étendue sur tout ce qui touche la vie, le Guide de Medina Baye a abordé ici le choix des urnes qui est une délivrance pour le peuple. Non sans préciser le respect qu’il voue à la première Institution et qui n’est pas forcément la personne qui l’incarne, rapporte l’Astre de Hann.

Dans son approche de la chose politique, le Khalife général de Medina Baye reste péremptoire. « Non. Il faut en revenir aux fondamentaux de la politique : choisir par les urnes les hommes en qui nous avons confiance.

Personnellement, je respecte les institutions du pays. Je respecte le Président de la République, non pas forcément sa personne, mais par rapport à ce qu’il incarne. Et c’est en cela que je prie pour qu’il réussisse à la tête du pays. Jusqu’au policier dans nos rues, en tant qu’institution, je lui voue beaucoup de respect parce qu’il représente l’Etat.

Baye Niass nous disait souvent qu’être en bons termes avec ton chef de quartier vaut mieux que l’être avec le Ministre de l’Intérieur-parce que le premier cité est plus proche de toi quand un problème se présente.

Pour dire que tous ceux qui se trouvent dans notre environnement proche et qui incarnent l’Etat méritent respect et considération de notre part. Maintenant, une fois que l’heure des choix arrive, chacun pourra aller voter pour celui qu’il veut élire dans le respect des règles démocratiques.

La façon dont on cherche actuellement à accéder au pouvoir ne nous produira pas forcément un leader à la hauteur de nos aspirations. Parce que ceux à qui on demande de descendre dans la rue, d’insulter et de se battre, ce sont les mêmes qui, demain, seront aux affaires et donc perpétueront les mêmes pratiques. Pour dire donc qu’on risque de ne rien apporter de nouveau à la construction du Sénégal de demain. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.