Kidira : Un voleur de motos brûlé vif par une foule en furie

0 24

La scène est des plus barbares, inhumain à la limite : Âgé de 17 ans, C. G. a été arrêté par des habitants de Kidira et a tout bonnement été aspergé d’acide avant d’être brûlé.

Selon des sources de L’Observateur, c’est une bande de trois copains habitant le quartier Saré Guilel de la commune de Tambacounda et conducteurs de motos Jakarta à leurs heures perdues qui avaient quitté la capitale orientale ce week-end pour se rendre à la commune de Kidira, trait d’union avec le Mali.

Le but de ce voyage était de s’en prendre aux biens des populations locales en commettant des vols. Il s’agirait, en effet, de motos Jakarta. C’est ainsi que, dans la nuit du dimanche au lundi, ces copains, après avoir repéré une moto, décident de passer à l’action. Selon des témoins, ils ne savaient pas que la moto ciblée était sécurisée avec un cadenas. Et ils ont été très vite remarqués par des gens sur place, en plein forfait.

Pour ne pas les laisser échapper, ils crient au voleur. Dans leur tentative de s’échapper, C. G. n’ira pas loin, car il sera vite rattrapé par la clameur publique composée, pour la plupart, de jeunes de la localité. Au moment où ses deux acolytes ont réussi à s’échapper, le laissant seul entre les mains de ses bourreaux. Et en quelques minutes, C. G. fut encerclé par cette foule déchaînée qui va d’abord le lyncher avant de l’asperger d’acide et le brûler vif.

Gravement atteint à la tête et aux bras, le voleur dont le pronostic vital n’était pas engagé, a été évacué d’urgence, dans un premier temps, au district sanitaire de la localité avant de se retrouver finalement, très tôt le lundi, vu de son état critique, au centre hospitalier régional de Tambacounda.

C. G. est toujours en observation au service de la Chirurgie, sous bonne surveillance des éléments de la gendarmerie qui montent la garde à ses côtés. Les éléments de la Brigade de la gendarmerie de Kidira qui se sont transportés sur les lieux, ont ouvert une enquête pour mettre la main sur les auteurs de cette tentative de meurtre du jeune voleur, mais également ses acolytes qui ont regagné la capitale orientale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.