Accueil Actualités KTS DRE : LE RAPPEUR REÇOIT 64 BALLES ET MEURT À SA...

KTS DRE : LE RAPPEUR REÇOIT 64 BALLES ET MEURT À SA SORTIE DE PRISON…

A sa sortie de prison, à Chicago, KTS Dre a été victime d’une fusillade qui lui a été fatale. Le rappeur a succombé après avoir reçu 64 balles…

Publicité

Encore un acte d’une extrême violence aux Etats-Unis. Après la mort par balles d’Indian Red Boy en plein live Instagram avec un pote, alors qu’il était au volant de sa voiture, pour avoir manqué de respect (semblerait-il) à Nipsey Hussle, c’est un autre rappeur qui est décédé ce samedi 10 juillet. Londre Sylvester alias KTS Dre, rappeur local de 31 ans, a lui été assassiné au moment même où il sortait de la prison du Comté de Cook à Chicago, après avoir purgé une peine de 3 mois ferme. Il avait été équipé un système de surveillance électronique juste avant sa libération. Mais cela n’aura pas suffi, puisqu’il a été victime d’une attaque bien orchestrée par des assaillants qui ne lui ont laissé aucune chance. Attendu à la sortie du centre pénitentiaire, KTS Dre était accompagné d’une femme de 60 ans, aux alentours de 20 heures, quand 2 individus sont sortis de 2 véhicules distincts et ont ouvert le feu. Le rappeur fraîchement libéré a alors reçu 64 balles dans le corps, et principalement dans la tête et la poitrine, avant d’être transporté à l’hôpital du Mont Sinaï où il a été déclaré mort après 21 heures. Dans la fusillade, la femme âgée qui serait sa mère et qui l’accompagnait a été touchée au genou, mais sa vie ne serait pas en danger. Une passante de 30 ans a également été légèrement blessée lors de l’incident par une balle qui l’a frôlée au visage, au niveau de la bouche.

KTS DRE : LE RAPPEUR REÇOIT 64 BALLES ET MEURT À SA SORTIE DE PRISON…

Pas de pitié à Chicago

Alors que les morts violentes se succèdent dans Chiraq et ses alentours, KTS Dre n’est qu’une victime de plus de l’extrême violence qui règne sur la mégapole américaine où presque autant d’Américains trouvent la mort qu’en Irak pendant la guerre. Une situation qui a encore évolué cette année, bien au-delà de la moyenne du pays, et qui inquiète jusqu’aux plus hauts lieux de l’Etat, et donc le président Joe Biden. Le rappeur de Chicago qui a, lui-même, fait 4 séjours en prison depuis 2010, avait été incarcéré en avril pour ne pas avoir respecté les conditions de règlement de la caution de sa libération en 2020 alors qu’il purgeait une peine pour un délit à l’arme à feu. Alors qu’une nouvelle caution de 50 000 dollars avait été fixée ce 1er juillet et que les charges retenues contre lui avaient été requalifiées, il avait réglé 5 000 dollars ce vendredi, afin de sortir (sous bracelet électronique) en attendant que son procès ne se rouvre le 27 juillet 2021. Depuis sa mort, aucune suspect n’a été interpelé. Notons qu’avant lui, son frère KTS Von et leur père, Big Vinny ont également été tués par balles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici