Accueil International La Macédoine aux portes de l’Otan

La Macédoine aux portes de l’Otan

La Macédoine a engagé mercredi le processus pour son adhésion à l’Otan et deviendra dans un an le 30e membre d’une Alliance atlantique inquiète des menaces de la Russie et la volonté de désengagement des Etats-Unis. « C’est un jour historique », a commenté le secrétaire général de l’Alliance Jens Stoltenberg après la signature du protocole d’adhésion par les ambassadeurs des 29 membres de l’Otan en présence de Nikola Dimitrov, « ministre des Affaires étrangères de la République de Macédoine », précise son compte twitter.

Conflit résolu avec Athènes

L’accord conclu avec la Grèce sur le nouveau nom de « République de Macédoine du Nord », au lieu d' »Ancienne république yougoslave de Macédoine » (ARYM), a permis d’engager le processus. L’adhésion sera entérinée par la ratification du protocole par les 29 membres de l’Alliance. Le processus a pris un an pour le Monténégro en 2017.

Courage politique

« Je n’attends aucune surprise » lors de ce processus de ratification, a déclaré Jens Stoltenberg lors d’un point de presse avec M. Dimitrov. Le secrétaire général de l’Alliance a salué à cette occasion le courage politique du Premier ministre grec Alexis Tsipras et de son homologue macédonien Zoran Zaev. Adhésion en décembre L’objectif est une adhésion pour le sommet de l’Otan en décembre à Londres, a-t-on précisé de source diplomatique.

Jens Stoltenberg s’est refusé à toute spéculation, mais il a précisé que la Macédoine du Nord participera « comme invitée » à la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Otan en avril à Washington. Flanc sud-est de l’Europe Le secrétaire général de l’Otan a récusé les doutes sur l’impréparation militaire du pays.

La Macédoine du Nord « participe aux exercices et à la mission de l’Otan en Afghanistan, son adhésion va contribuer à renforcer la stabilité sur le flanc sud-Est de l’Europe et à notre sécurité », a-t-il déclaré. « Le gouvernement de Skopje a pris l’engagement de porter ses dépenses de défense à 2% de son PIB pour 2024 et a commencé à les augmenter », a-t-il ajouté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici