Accueil Actualités La vraie raison pour laquelle ils on refusé l’implantation de l’Auchan au...

La vraie raison pour laquelle ils on refusé l’implantation de l’Auchan au coeur de ville de Kaolack. (Par Babacar Sow)

En Avril 2019, Sérigne Mboup et son groupe ont vu les travaux pou l’implantation de l’Auchan au Cœur de ville de Kaolack stoppés injustement par la mairie. Pourtant, le comité régional d’aménagement et de gestion de l’urbanisme commercial a donné sa conclusion dans laquelle un avis favorable à l’implantation d’Auchan au Cœur de ville de Kaolack à la date du 11 Avril 2019 avait été émis. Ainsi, à la lecture de l’arrêté du 25 janvier 2019 sur les conditions, les modalités de délivrance et de retrait de l’autorisation préalable d’ouverture des commerces de grande distribution dans son article 8 stipulant que « le Ministre chargé du commerce dispose d’un délai de quinze (15) jours à compter de la transmission de l’avis de comité régional d’aménagement et de gestion de l’urbanisme commercial ou, le cas échéant, de soixante jours ( 60) jours à compte de la date de réception de la demande ou des compléments de dossier exigés, pour notifier au requérant la décision d’autorisation ou de refus d’ouverture de commerce de grande distribution ».
Lors de cette rencontre, la mairie était représentée par des adjoints au maire qui avait validé l’avis favorable. Vous pouvez bien constaté la feuille de présence sur les images.

Malgré l’autorisation de construire délivréepa le ministère de l’urbanisme, la mairie s’est opposée à la construction de l’Auchan. Bizarre non ???
Chers Kaolackois, parait-il qu’un dénommé Modou Ndiaye Rahma, époux de la mairesse, pour concurrencer Sérigne Mboup, avait proposé un autre site qui lui appartient aux patrons d’Auchan. Ces derniers, fidèles à leurs propos et très honnêtes avaient décliné l’offre de Rahma. Pour se venger, le gars s’est tourné vers sa femme pour bloquer les travaux. C’est vraiment ignoble et mesquin.
Je ne comprends pas et je ne pourrais jamais comprendre comment quelqu’un qui se dit leader peut s’opposer à un intérêt général pour son intérêt personnel…
Mes chers parents Saloum-Saloum, voici en réalité les vrais visages de nos autorités locales. Prenons notre destin en main.
Boumou Jaam bi da wara dogg té notél bi mo fi wara diékh…

Babacar Sow, jeune Kaolackois.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici