LDC : Le Real Madrid enchaine un 3e succès face au Shakhtar Donetsk

0 12

LIGUE DES CHAMPIONS – Dominateur tranquille pour ses deux premiers matches de phase de groupes, le Real Madrid a encore vécu une soirée dénuée de soucis face au Shakhtar Donetsk. Il a assuré l’essentiel en gestionnaire (2-1). Avec trois succès en trois matches, les coéquipiers de Karim Benzema sont déjà tout proches des 8es de finale.

Au bout d’une soirée très tranquille, le Real Madrid s’est logiquement imposé face au Shakhtar Donetsk (2-1). Ce score, étriqué à première vue, ne reflète pas l’écrasante domination de Madrilènes tantôt flamboyants, tantôt gestionnaires. Rodrygo (13e) et Vinicius (28e) ont marqué dans une première demi-heure de très haut niveau. Le joli but d’Oleksandr Subkov (39e) n’y a rien changé : les Madrilènes, portés par un Karim Benzema dans tous les bons coups à défaut d’avoir marqué, foncent vers les huitièmes.

Le film du match

On vous l’accorde, l’expression selon laquelle un résultat est « contraire à la physionomie du match » est parfois utilisée à outrance. Il est pourtant difficile de trouver une meilleure image pour illustrer ce Real Madrid-Shakhtar très déséquilibré. Les Merengues se sont en effet procurés un nombre incalculable de situations, sans jamais corser l’addition. Le nombre élevé de tirs (35 !) ne suffit même pas à les mettre en lumière, puisque certaines combinaisons n’ont pas débouché sur une frappe. Les mentionner relève toutefois de l’évidence, tant la fluidité des offensives madrilènes ont ébloui le Bernabeu.

35 TIRS POUR LE REAL

C’est pourtant, comble du destin, sur une action étriquée que Rodrygo a trouvé l’ouverture. Bénéficiant d’un contre favorable à l’entrée de la surface, il a armé un tir plutôt mou mais suffisant pour prendre Anatoliy Trubin à défaut (13e, 1-0). Le portier ukrainien s’est largement rattrapé par la suite, mais il n’a rien pu face au but splendide inscrit par Vinicius (28e, 2-0), à la conclusion d’un une-deux parfait avec Karim Benzema. A défaut de convertir ses quelques occasions, le Français a brillé. Altruiste comme à son habitude, il a, par ses déviations bien senties, désorganisé une défense adverse friable. Son influence a été telle qu’avec plus de réussite, il aurait pu inscrire deux buts et délivrer autant de passes décisives.

Les Madrilènes ont ensuite géré la rencontre, très peu inquiétés par des Ukrainiens globalement décevants. La belle volée du gauche réussie par Subkov (2-1, 39e) n’a été qu’une goutte d’eau dans une copie d’ensemble qui a frôlé le néant offensif. Soucieux de relancer court, les joueurs du Shakhtar ont systématiquement été pris à défaut par le pressing adverse, sans trouver d’alternative.
Face à cette adversité limitée, David Alaba et ses coéquipiers se sont contentés d’un succès minime pour conforter leur première place de ce groupe F. Auteur d’un carton plein (3 succès en 3 matches), le Real Madrid décrochera sa qualification dès la semaine prochaine, en cas de victoire en Ukraine. Quant au Shakhtar (2e avec 4 points), il se disputera le deuxième sésame avec Leipzig (3 pts) et le Celtic (1 pt).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.