LDC : Le Real MAdrid gagne son premier match face au Celtic Glasgow (0-3), Benzema sort sur blessure

0 15

Un démarrage idéal… et une mauvaise nouvelle pour le Real Madrid. Le champion d’Europe sortant a parfaitement lancé la défense de son titre en balayant le Celtic Glasgow (0-3), ce mardi soir en Écosse. En revanche, les Merengue ont eu la désagréable surprise de voir leur homme providentiel habituel, Karim Benzema, sortir sur blessure dès la demi-heure de jeu.

Le Real Madrid a fini par faire largement la différence. Ce mardi soir, les Merengue se sont imposés sur la pelouse du Celtic (0-3), lors de la première journée de la phase de poules de la Ligue des champions. Au Celtic Park de Glasgow, il a fallu attendre la seconde période pour voir les Madrilènes prendre leur envol, au niveau du tableau d’affichage, grâce à Vinicius Junior (56e), Luka Modric (60e) et Eden Hazard (77e). Dans le groupe F, les hommes de Carlo Ancelotti sont deuxièmes derrière le Shakhtar, qui a aisément battu le RB Leipzig (1-4). Le Celtic ferme la marche de ce classement.

La soirée aurait pu être parfaite. Mais la sortie prématurée de Karim Benzema, à la demi-heure de jeu, pour un problème au niveau de son genou droit l’en a empêché. En l’absence du Tricolore, c’est Vinicius Junior qui a pris ses responsabilités, en ouvrant la marque d’un plat du pied droit (56e, 0-1). Le Brésilien, qui avait buté auparavant sur Joe Hart à deux reprises (43e, 45e+3), a marqué lors de quatre matches consécutifs toutes compétitions confondues (quatre buts) pour la première fois avec le Real Madrid (176 matches).

HAZARD DOUBLEMENT DÉCISIF
Dans la foulée, c’est ensuite Luka Modric, pour sa 100e en Ligue des champions avec son club, qui l’a imité, pour faire rapidement le break d’un extérieur enroulé du droit (60e, 0-2). Remplaçant de Benzema et passeur décisif sur ce deuxième but, Eden Hazard s’est ensuite mué en buteur. L’international belge a su reprendre, à bout portant, un bon service en retrait et en une touche de Dani Carvajal (77e, 0-3). En fin de rencontre, Marco Asensio, également entré en cours de jeu, n’a pas pu apporter sa pierre à l’édifice (88e).
La sérénité qui a habité les Madrilènes en cette fin de seconde période contrastait fortement avec leur début de rencontre. Malgré la possession du ballon en leur faveur (65%), les tenants du titre se sont montrés friables défensivement, laissant même assez rapidement de très nombreux espaces.

COURTOIS SAUVÉ PAR SON POTEAU
Certains protégés d’Ange Postecoglou ont bien failli en profiter. Mais Thibaut Courtois avait bien l’intention de garder sa cage inviolée, lui qui est intervenu devant Liel Abada (13e), Reo Hatate (20e), Daizen Maeda (47e) ainsi que Sead Haksabanovic (86e). La réussite a également été de son côté, lorsque son poteau droit a repoussé une puissante tentative du capitaine local Callum McGregor (21e).

Les deux équipes ont évolué dans une ambiance de folie, avec un public qui fêtait le retour des siens dans la plus prestigieuse des compétitions, pour la première fois depuis cinq ans. A l’arrivée, le réalisme a donc fait défaut au Celtic, qui aura malgré tout certainement sa carte à jouer dans ce groupe. De son côté, le Real Madrid peut envisager sereinement cette nouvelle campagne européenne. Tout en espérant, évidemment, ne pas être privé de son buteur vedette trop longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.