Le FC Barcelone est dans un marasme sans précédent

Chaque jour apporte son lot de mauvaises nouvelles pour le FC Barcelone, dont la situation financière est catastrophique. Et les conséquences sont terribles.

C’est une situation qui n’a échappé à personne, et qui a même été rendue publique par Joan Laporta, le président du club, à plusieurs reprises. « Le club est dans une situation bien plus compliquée que ce que je pensais », résumait récemment le boss barcelonais. L’écurie catalane est dans un marasme financier monstrueux, pour des raisons qui sont là aussi bien connues de tous. Une masse salariale colossale, avec des salaires monstrueux et la plupart du temps pas en adéquation avec les prestations des joueurs, des transferts souvent surpayés ou du moins pas rentables sur le long terme, et la crise du coronavirus qui est venue aggraver le tout. Si les différentes dettes peuvent plus ou moins être réglées sur le moyen/long terme – le club vient de recevoir un crédit de 500 M€ de Goldman Sachs pour restructurer sa dette nette de 673 M€ – permettant ainsi de respirer un peu, il y a des conséquences sportives immédiates.Depuis des années déjà, la Liga instaure un plafond salarial à ses équipes, dépendant de leur situation financière et visant à les empêcher de vivre au-dessus de leurs moyens. Pour résumer, plus le club a de revenus et est en bonne santé, plus ce plafond est élevé. Lorsque c’est compliqué financièrement, le club en question est en revanche bien plus contrôlé, avec une limite bien plus basse. Vous l’aurez compris, le Barça est dans ce deuxième cas de figure. Après deux saisons de pertes (97 M€ en 2019/2020 et les chiffres de l’exercice écoulé s’annoncent encore plus élevés), le plafond salarial de l’institution catalane est situé aux environs des 380 millions d’euros. Pour vous faire une idée de l’énorme crise dans laquelle s’est engouffré le club, cette limite était de 671 millions d’euros il y a seulement deux ans.

Le Barça ne pourrait pratiquement pas aligner d’équipe si la Liga commençait aujourd’hui

Aujourd’hui, la masse salariale du club catalan est bien au-dessus de ces 380 millions d’euros et les estimations de la presse catalane affirment qu’il faut libérer 200 millions d’euros en salaires ! Et ce, sans même compter sur une potentielle re-signature de Lionel Messi. On comprend donc mieux pourquoi le FC Barcelone est même prêt à laisser filer certains éléments comme Samuel Umtiti ou Miralem Pjanic de façon gratuite, et pourquoi Joan Laporta a insisté pour que les recrues acceptent des salaires bien inférieures à ceux auxquels ils pouvaient prétendre chez d’autres grosses écuries européennes. Memphis Depay et compagnie ne peuvent d’ailleurs toujours pas être inscrits, alors que la masse salariale du club représente 110% du chiffre d’affaires de l’entité ! Les recommandations des experts financiers estiment qu’il ne faut pas qu’elle dépasse les 70%.

Si la saison venait à commencer aujourd’hui, le FC Barcelone devrait se présenter avec un effectif rachitique, devant laisser de côté de nombreux joueurs. Et c’est là qu’on mesure l’ampleur du chantier auquel doit faire face Joan Laporta, alors que l’opération dégraissage s’annonce compliquée, et que de nombreux gros salaires n’ont pas l’air très intéressés par l’idée de devoir (encore) baisser leurs émoluments. Le président blaugrana sait d’ailleurs qu’il ne pourra pas compter sur un coup de pouce de Javier Tebas, puisque le patron de la Liga a clairement fait savoir que les règles sont les mêmes pour tout le monde. Qu’on se le dise, la situation est catastrophique et s’il n’y a pas de vague de départs massive d’ici la reprise, les fans barcelonais risquent de vite déchanter, tout comme ils peuvent déjà préparer leurs adieux à Lionel Messi. L’héritage de l’ère Bartomeu risque de hanter le club pendant de longues années encore, et ça aussi, Joan Laporta en est bien conscient…

Infosrewmi avec Foot mercato

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp