Le groupe État islamique nomme un nouveau chef et confirme la mort d’Abou Ibrahim al-Qourachi

0 19

L’état islamique (EI) a confirmé la mort de son ancien chef et a annoncé la nomination de son successeur, Abou Hassan al-Hachemi al-Qourachi, dans un communiqué diffusé ce jeudi 10 mars 2022.

Le groupe djihadiste État islamique (EI) a confirmé la mort de son chef Abou Ibrahim al-Qourachi, tué le 3 février dernier en Syrie lors d’une opération des forces spéciales américaines. L’EI a par ailleurs annoncé la nomination d’un nouveau « calife », Abou Hassan al-Hachemi al-Qourachi, ainsi que la mort de son ex prote-parole, dans un communiqué diffusé ce jeudi 10 mars 2022.

Une annonce réalisée via un enregistrement audio

Les djihadistes de l’EI ont « prêté allégeance à Abou Hassan al-Hachemi al-Qourachi, l’émir des croyants et calife des musulmans », a déclaré le porte-parole du groupe dans un enregistrement audio.
Abou Ibrahim al-Hachimi al-Qourachi, un Irakien âgé de 45 ans, avait succédé à la tête de l’organisation djihadiste à Abou Bakr al Baghdadi, mort dans des circonstances similaires en octobre 2019 lors d’un raid américain dans la même région. Selon l’administration américaine, il avait déclenché une bombe qui l’a tué, ainsi que plusieurs membres de sa famille, dans la maison où il se cachait dans un village proche de la frontière turque.

Il avait joué, selon les États-Unis, un « rôle moteur » dans le génocide commis contre la minorité yazidie dans le nord de l’Irak en 2014 et supervisait le réseau de « franchises » de l’EI de l’Afrique à l’Afghanistan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.