‘le PDS demande la mise en place d’une coure constitutionnelle »

0 27

décision du Conseil Constitutionnel du 15 février 2024 valide de manière éclatante la position du PDS et de la Coalition Karim 2024, qui ont constamment soutenu qu’il était impossible d’organiser l’élection présidentielle à la date prévue du 25 février 2024 et que l’élection devait donc être reportée. Cette décision du Conseil constitutionnel enjoint aux autorités compétentes de fixer, dans les meilleurs délais, une nouvelle date pour la tenue du scrutin présidentiel. La Coalition Karim 2024 félicite le Groupe Parlementaire Démocratie, Liberté et Changement pour l’initiative qu’il a prise en faisant voter par l’Assemblée Nationale, à la majorité absolue, une loi amendant l’article 31 de la Constitution en raison des défaillances qui ont gravement affecté l’ensemble du processus électoral depuis l’étape des parrainages jusqu’à la liste finale des candidats qui avaient été retenus par le Conseil Constitutionnel pour l’élection présidentielle prévue le 25 février 2024. Par sa décision du 15 février, le Conseil constitutionnel tire les conséquences des erreurs et des manquements de sa décision du 20 janvier qui ont entaché et jeté le discrédit sur la liste des vingt candidats retenus dont était arbitrairement exclu notre candidat Karim Wade, alors que cette liste comptait plusieurs candidats qui, à la différence de Karim Wade, ne remplissaient pas les critères d’éligibilité imposés, notamment parce que certains détiennent toujours une double, voire une triple nationalité à la différence de notre candidat Karim Wade qui a renoncé à sa bi-nationalité pour être exclusivement Sénégalais. Le PDS et Coalition Karim 2024 participeront pleinement au Dialogue National annoncé par le Président de la République et exigent que ce dialogue national se tienne sans délai afin d’organiser et de garantir une élection présidentielle apaisée, inclusive, transparente et non contestable. Les conclusions de ce dialogue devront être le résultat d’un consensus large et refléter la volonté collective d’assurer à nos concitoyens la tenue d’une élection démocratique et ouverte. Afin de garantir le respect de nos droits et de nos libertés dans le processus électoral en cours, nous renouvelons instamment notre demande de création d’une Cour constitutionnelle dont les décisions pourraient faire l’objet d’un recours. Si, pour cette élection présidentielle de 2024, la possibilité d’un recours avait existé, nous n’aurions pas été obligés de nous adresser à l’Assemblée nationale pour corriger les conséquences des choix injustes du Conseil constitutionnel. La Coalition Karim 2024 reste résolument engagée dans la défense des valeurs démocratiques, de paix et dans la lutte pour un Sénégal où la souveraineté du peuple sera pleinement respectée et où les élections reflèteront fidèlement la volonté des citoyens. Nous appelons le Président de la République à agir dans l’intérêt supérieur du peuple sénégalais en prenant les mesures nécessaires pour garantir un avenir démocratique, paisible et prospère pour notre cher pays. La Coalition 2024 appelle l’ensemble des partis alliés, tous ses militants et se sympathisants, ainsi que l’ensemble des Comités électoraux K24, à rester unis et mobilisés pour réserver un accueil populaire sans précédent à notre candidat Karim WADE et lui assurer une brillante victoire à l’élection présidentielle, dont la nouvelle date sera fixée par le Président de la République à l’issue du dialogue national qu’il a annoncé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.