Accueil Actualités Le Sénégal en 2020 :Un pays émergent sans eau…!!

Le Sénégal en 2020 :Un pays émergent sans eau…!!

REFILE - CORRECTING SPELLING OF PHOTOGRAPHER'S NAME A man gestures as people wait in line with containers to collect water from a communal source in Senegal's capital Dakar September 27, 2013. Senegal has appealed to France and China for help to repair damage to a water pipeline that has deprived much of the capital of running water for two weeks, triggering pockets of violent protests. To match Story SENEGAL-WATER/ REUTERS/Ricci Shryock (SENEGAL - Tags: SOCIETY POLITICS ENERGY ENVIRONMENT)

Paysage idyllique au pays de l’Emergence. Et le must, ça se passe au cœur de la capitale. Ce qui conforte l’idée que nous sommes déjà dans le train de ladite Emergence. Il ne resterait plus qu’à faire rouler le Train Express régional (Ter) en attendant le Bus Rapid Transit (BRT). Pas de doute, le chef nous a bien eus.

Vous vous souvenez de son opération de charme lors de la présidentielle, nous promettant de l’eau à gogo et que Dakar ne souffrirait plus jamais à cause de l’absence du liquide précieux ? Tant pis pour ceux qui ont cru à ses promesses et tant d’autres !

Si c’était pour chasser des nationaux et les remplacer par des Toubabs besogneux, on aurait préféré les premiers qui eux, franchement, se débrouillaient pas mal. On commence d’ailleurs à les regretter. A voir cette procession humaine errant dans les rues de la capitale comme des âmes en peine à la recherche d’eau, on se dit que nous avons été bien naïfs. Ces images nous renvoient loin, et pas dans un pays où l’on parle d’émergence avec des projets pour le moins loufoques dont beaucoup sont à l’arrêt. Ce liquide si précieux en ces temps de crise sanitaire, on nous promettait de nous le rendre plus accessible et à moindre coût.

Mais voilà subitement que son prix prend l’ascenseur. Souffrons et geignons comme d’habitude. Les élèves en classe d’examen vont ainsi reprendre les cours. Qu’est ce qui a changé depuis l’ouverture avortée ? Apparemment rien ! Les choses ont même empiré. C’est ça gouverner en tâtonnant. Toujours les yeux rivés sur paris, écoutant la voix du maître. En tout cas, les coïncidences sont pour le moins troublantes. Et puis, le chef s’est bien conduit dans la gestion de la covid- 19. Déjà 76 morts. Un exploit ! Ses états-majors se disent satisfaits de son bon boulot. En attendant, les contaminés se comptent chaque jour par centaine. Et ça ne risque pas de s’arrêter de sitôt. Adieu, les belles vacances les pieds dans l’eau ! Vous avez dit pieds dans l’eau ? Vite un terrain de quelques hectares sur le Littoral !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici