Le TER fait 3 milliards de FCFA de recettes en 100 jours, d’après le ministre Mansour Faye

0 11

L’exploitation commerciale du Train express régional (TER), qui relie Dakar à Diamnadio, a généré environ trois milliards de francs CFA, 100 jours après le lancement de cette ligne ferroviaire, a révélé, jeudi, le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye.

« En termes de recettes, c’est environ 3 milliards de francs CFA générés par le TER, un chiffre qui va monter, puisqu’il y a une forte affluence et des mesures supplémentaires prises pour mettre davantage les passagers dans les conditions les plus appropriées », a-t-il déclaré.

Mansour Faye réagissait à des interpellations de journalistes, lors de la conférence de presse dénommée « Le gouvernement face à la presse ».

Il s’exprimait aux côtés du ministre, porte-parole du Gouvernement, Oumar Guèye, du ministre en charge de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, et de la ministre du Pétrole et des Énergies, Sophie Gladima.

« Nous marquons depuis hier, 27 avril 2022, les 100 premiers jours de l’exploitation du Train express régional, en plus de trois semaines de gratuité. Aujourd’hui, c’est plus de 5 millions de passagers qui ont été transportés par le train, en moyenne 50 000 passagers transportés par jour », a-t-il fait savoir.

Selon lui, « le sentiment le mieux partagé, c’est la satisfaction exprimée par les Sénégalais qui ont vu leur quotidien changé et leur vie transformée, surtout en termes de gain de temps, mais aussi en termes d’économie et de régularité ».

« Il nous arrive de prendre le train et de discuter avec les gens. Ils sont nombreux à avoir critiqué le train, mais aujourd’hui, ce sont eux qui félicitent le président de la République par à rapport à cette vision », a-t-il confié.

Il considère que « c’est un rêve qui est devenu réalité, un défi économique surmonté en mettant à disposition des Sénégalais et des Dakarois un train régional, qui est un transport capacitaire ».

« Le TER permettra de transporter 115.000 passagers par jour dans sa phase actuelle, le double une fois la seconde phase terminée », a-t-il fait remarquer.

Il précise que selon les informations recueillies auprès de l’APIX, ce sont 12 trains sur 15 qui circulent. Il annonce que ‘’les trois autres qui sont présentement à Dakar seront mis en circulation dans les meilleurs délais ».

Il a assuré que « l’aménagement de gares sera réalisé dans un meilleur délai ».

« Avec la deuxième phase, vingt-deux trains vont [relier] Dakar à l’AIBD et permettront de transporter 300.000 passagers par jour, compte non tenu des bus de rabattement qui seront mis en place », a-t-il indiqué.

Ave aps.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.