Les Britanniques et le monde s’apprêtent à un dernier adieu à Elizabeth II

0 5

Britanniques, touristes, dirigeants et monarques du monde entier rendent aujourd’hui, un dernier hommage à la reine Elizabeth II lors de funérailles nationales fastueuses à Londres. Un événement qui promet d’être intense en émotion et sous grande tension sécuritaire.

Dernière ligne droite après dix jours de deuil. Le monde dit adieu, lundi 19 septembre, à Elizabeth II lors de funérailles grandioses à Londres, où dignitaires du monde entier rendront hommage à une souveraine à l’incroyable destin, qui avait consacré ses 70 ans de règne à faire briller la couronne britannique.

Après 10 jours de deuil national, d’hommages et de rituels, 2 000 personnes sont attendues pour une cérémonie religieuse à l’abbaye de Westminster à 10 h GMT.

Un parterre de personnalités prestigieuses 

Dans l’assistance, le président américain, Joe Biden, l’empereur du Japon Naruhito, le président, français Emmanuel Macron, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Le vice-président chinois, Wang Qishan, a été annoncé.

Après l’invasion de l’Ukraine, la Russie n’a pas été invitée. En revanche, la première dame   ukrainienne, Olena Zelenska, a fait le déplacement. Le cercueil y arrivera en procession, suivi par le roi Charles III et des membres de la famille royale à pied.

Depuis des années, Londres n’avait connu une telle affluence de dignitaires. Les représentants des familles royales européennes dont le roi Philippe de Belgique, le roi d’Espagne Felipe VI et le prince Albert de Monaco prendront aussi place sous les arches gothiques de l’abbaye si liée au destin d’Elizabeth II, décédée à 96 ans. C’est là qu’encore princesse elle avait épousé, à 21 ans, en novembre 1947, le fringant Philip Mountbatten, avant d’y être couronnée le 2 juin 1953.

 

 

RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.