Accueil Société Les vérités crues de Amady Diop fils de Cheikh Tidiane Diop sur...

Les vérités crues de Amady Diop fils de Cheikh Tidiane Diop sur les dérives dans la série Pod et Marichou

Trop c’es trop. C’est le cri du coeur lâché par Amady Diop alias Tonton à propos des dérives dans la série Pod et Marchou. Joint par Senego, ce jeune réalisateur qui n’est autre que le fils de feu Cheikh Tidiane Diop de Daraay Kocc a livré on regard critique sur ces téléfilms qui passent à la télévision.

On touche le sommet. Au Senégal, le théâtre est complètement dénaturé. On foule aux pieds les règles qui régissent le théâtre. Il y a une déontologie dans le théâtre, on ne fait pas du n’importe quoi », se désole t-il d’emblée.

« On nous propose des contenus qui sont complètement en déphasage avec nos réalités culturelles. Les téléfilms qu’on nous propose passent en prime time et la plupart du contenu est érotique », dit-il invoquant les causes d’un tel phénomène.

« C’est la recherche du buzz qui justifie cela, tout est mercantilisé. Donc la meilleure façon de vendre, c’est de choquer », indique Amady qui dénonce la profusion de soi disant producteurs et scénaristes amateurs.

« Il y a trop d’écoles qui forment des techniciens en audiovisuel. Il suffit de pouvoir manier une camera et connaitre quelques techniques du montage pour s’autoproclamer scénariste et produire des séries. C’est scandaleux », regrette le réalisateur producteur et scénariste qui a à son actif plusieurs téléfilms passés sur le petit éécran.

« Mais », poursuit-il « ce qui est grave c’est qu’au Sénégal, il n y a pas au moment où je vous parle une école qui forme des scénaristes. Et pourtant tous ces techniciens en audiovisuel persistent à produire des films et écrire des scénario. ça pose problème »

« Autrefois dans les grandes troupes de théâtre comme Daraay Kocc de mon père, Diamonoy Tay de Ablaye Seck ou Abou Camara on formait des gens sur le tard pour l’écriture des scénarios. Ce qui n’existe plus maintenant »

« Les gens font de l’amalgame et mélangent torchons et serviettes en confondant cinéma et télévision. Tout ce qui passe dans la télévision ça doit être régie et réglementée car il y’a un public hétérogène qui consomme le contenu. Les enfants regardent ces séries en même temps que leurs parents sans qu’il n y ait aucune forme de réglementation ou de censure », conlut-il au téléphone

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici