Accueil Actualités Les vingt ans de Zinédine Zidane au Real Madrid

Les vingt ans de Zinédine Zidane au Real Madrid

« Adios » Real… Alors que le club madrilène a officialisé jeudi le départ de Zinédine Zidane, retour en images sur les vingt ans du joueur puis entraîneur de la Maison Blanche, de 2001 à 2021.

9 JUILLET 2001 – LE TRANSFERT LE PLUS CHER DE L’HISTOIRE. À 29 ans, Zinédine Zidane quitte la Juve pour le Real contre un chèque record de 75 M€. Il rejoint Luis Figo, premier « Galactique » recruté l’été précédent au Barça par Florentino Perez, nouveau président du club. La légende merengue Alfredo Di Stéfano lui remet son maillot.

15 MAI 2002 – NUIT MAGIQUE À GLASGOW. Sa reprise de volée décisive en finale de la Ligue des champions 2002 contre le Bayer Leverkusen (2-1) est sans doute l’image la plus fameuse de ses cinq saisons au Real (2001-2006). Le champion du monde (1998) et d’Europe (2000) remporte là sa seule C1 en tant que joueur (deux finales perdues avec la Juve en 1997 et 1998).

19 AVRIL 2003 – AU COEUR DES PLUS ÂPRES CLASICOS. En tant que joueur, il a affronté le Barça à 11 reprises pour 4 victoires, 4 nuls et 3 défaites (3 buts). Lors de ce chaud Clasico de 2003 au Bernabeu (10 cartons jaunes, 1 rouge pour Salgado), il est tout près d’en venir aux mains avec Luis Enrique, futur sélectionneur de l’Espagne (1-1).

22 JUIN 2003 – CHAMPION AVEC RONALDO. Éliminé par la Juve, son ancien club, en demi-finales de la Ligue des champions (2-1, 3-1), Zidane se console avec le titre en Liga, acquis lors de l’ultime journée, grâce à un doublé de Ronaldo, servi par le Français sur le but de la délivrance contre Bilbao (3-1). Son seul titre en Liga en tant que joueur.

2 JUILLET 2003 – ATONE AVEC LES GALACTIQUES. Renforcés, après Ronaldo (2002), par David Beckham, arrivé de Manchester United dans la foulée du titre en Liga, les « Galactiques » ne gagnent plus rien. Les stats de Zidane s’en ressentent. Elles remonteront lors de sa dernière saison (9 buts et autant de passes décisives en Liga en 2005-2006).

6 AVRIL 2004 – ÉLIMINÉ EN C1 PAR MONACO. En baisse de régime, les « Galactiques » sont sortis dès les quarts de finale de la Ligue des champions 2003-2004 par l’AS Monaco de Didier Deschamps (4-2, 3-1, doublé de Ludovic Giuly au retour à Louis-II). Zidane dévisse une frappe dans le temps additionnel qui aurait pu changer le sort du match. Noté 5 par L’Équipe.

25 AVRIL 2006 – DÉPART DU REAL, RETRAITE À VENIR. Zidane annonce le 25 avril 2006 qu’il prendra sa retraite sportive à l’issue du Mondial allemand. Le 7 mai, il joue son dernier match avec le Real au Bernabeu contre Villarreal (3-3). Il inscrit un but, servi par Beckham.

1ER JUIN 2009 – RETOUR AU REAL. Trois ans après, Zidane revient en tant que conseiller de Florentino Perez, réélu à la tête du club. Il sera directeur sportif (2011) puis entraîneur adjoint de Carlo Ancelotti (2013) avant d’obtenir ses diplômes d’entraîneur et de prendre en main la Castilla, l’équipe réserve, en D3 (2014). Ici en 2015 dirigeant son fils Enzo.

4 JANVIER 2016 – ENTRAÎNEUR EN CHEF. Après dix-huit mois aux commandes de la Castilla, il est bombardé à la tête de l’équipe première, en remplacement de Rafael Benitez. « Je suis très ému, encore plus que quand j’ai signé comme joueur », assure le Français, accompagné par sa femme et leurs fils.

9 JANVIER 2016 – UN DÉBUT CANON. « Magnifico ! » Cinq jours après son arrivée sur le banc, le Real écrase Le Depor en Liga, « manita » (5-0) à la clé. Trois mois plus tard, Zidane remporte le premier Clasico qu’il dispute comme coach (2-1 au Camp Nou). Et lance sa carrière au plus haut niveau sur le banc.

28 MAI 2016 – LA « CHAMPION’S » D’ENTRÉE. Moins de six mois après en avoir pris les rênes, il mène son équipe à la victoire en Ligue des champions en battant l’Atlético de Madrid en finale (1-1 ap, 5-3 aux tirs au but). Le premier de ses trois succès consécutifs dans la compétition (2016, 2017 et 2018), une performance unique dans son histoire.

31 MAI 2018 – DÉPART EN PLEINE GLOIRE. Cinq jours après la finale de C1, il démissionne, justifiant ce choix par un « besoin de changement » pour le club et ses joueurs. En moins de trois ans, il a rejoint les plus grands entraîneurs : 3 Ligues des champions, 2 Supercoupes, 2 Coupes du monde des clubs, une Supercoupe d’Espagne et un Championnat d’Espagne.

11 MARS 2019 – LE RETOUR DU RETOUR… Zidane accepte de revenir sur le banc neuf mois après l’avoir quitté, sur fond de mauvais résultats de Santiago Solari. Son nouveau contrat court jusqu’en 2022, avec pour mission de rebâtir une équipe compétitive. Objectif atteint dès la saison suivante (2019-2020) avec un titre de champion d’Espagne, son deuxième sur le banc.

21 MAI 2021 – « RAVI » POUR KARIM BENZEMA. Si, pour la première fois, aucun joueur du Real Madrid n’est retenu en sélection espagnole pour l’Euro (11 juin-11 juillet), Zinédine Zidane a pu partager le bonheur de Karim Benzema, rappelé chez les Bleus plus de cinq ans après. Un retour qui le « ravit » et dans lequel il assure n’avoir eu « aucun rôle ».

27 MAI 2021 – « ADIOS ». Le Real confirme son départ un an avant le terme de son contrat. Cette saison, « ZZ » et les Merengues ont terminé deuxièmes de Liga et ont été éliminés en demi-finales de la C1 par Chelsea (1-1, 0-2). Licencié par l’Inter Milan, Antonio Conte (photo) est favori pour lui succéder. Zidane, lui, aurait confié son souhait d’entraîner ailleurs l’an prochain…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici