Ligue des champions : Manchester City résiste à l’Atlético et rejoint le Real Madrid en demi-finale

0 9

Fort de son avantage acquis au match aller (1-0), Manchester City a obtenu mercredi sa qualification en demi-finale de la Ligue des champions grâce au match nul obtenu sur la pelouse de l’Atlético de Madrid.

Dans le chaudron de l’Atlético de Madrid, Manchester City a à peine tremblé. Les hommes de Pep Guardiola ont résisté aux assauts des Colchoneros pour préserver le match nul (0-0) leur permettant de se qualifier au bénéfice de la victoire acquise au match aller (1-0).

Malgré le retard à rattraper, l’Atlético de Madrid ne s’est pas précipité d’entrée. L’équipe de Diego Simeone patiente, restant groupée devant son adversaire, et attend les ouvertures. Lodi remonte énergiquement le ballon et sert Lemar. L’international français centre mais Stones veille (8e). C’est également le défenseur anglais qui est à la réception d’un corner mancunien ratant de peu le but d’Oblak (10e).

Les Citizens installent leur de possession mais sans parvenir à inquiéter le gardien de Madrid. L’Atlético défend dur sur l’homme, qui finit par écoper un carton jaune après des agressions sur Foden, puis De Bruyne. Ce dernier tente une volée sur une frappe contrée du jeune Anglais. Le ballon est dévié en corner (27e)

Un miracle sauve ensuite les Madrilènes. Mahrez fait un superbe appel sur la droite et centre vers Foden. Le ballon arrive jusqu’à Gundogan, qui frappe. Oblak est sauvé par son poteau puis Felipe repousse sa reprise de la tête (30e). Les hommes de Diego Simeone répondent immédiatement. Une longue possession est conclue par une frappe de Geoffrey Kondogbia, la première madrilène de la double confrontation. Elle n’inquiète pas Ederson (35e).

Manque de précision dans le dernier geste

Au retour des vestiaires, l’Atlético monte d’un cran et met la pression grâce à ses Français. Griezmann est trouvé dans le dos dans la surface mais est empêché de frapper in extremis (45e), puis Lemar voit sa frappe contrée (47e).

Après une transmission de Llorente, Joao Félix, dos au but, remise en retrait vers Griezmann dont la reprise du gauche file à gauche (57e).

L’Atlético augmente la pression. L’entrant Correa s’écroule au sein de la surface de réparation, ce qui ne fait pas sourciller l’arbitre, puis De Paul réalise une volée du pied droit qui atterrit à droite du but anglais (77e). Correa dévie ensuite en retrait vers Carrasco dont la reprise est contrée et déviée par Stones (86e). Manchester City résiste et tient sa demi-finale, profitant de l’imprécision de leurs adversaires dans le dernier geste.

Les esprits s’échauffent dans les derniers instants. Felipe est exclu après une énième faute vulgaire sur Phil Foden. Alors qu’ils avaient le match en main, les joueurs de l’Atlético de Madrid se laissent gagner par la nervosité et ne parviennent pas enflammer la partie malgré les treize longues minutes de prolongation accordées par l’arbitre. C’est même Gundogan qui manque de marquer le premier but du match dans les derniers instants mais Oblak le sort d’une parade impeccable. Insuffisante cependant puisque les deux dernières occasions, signées Carrasco et Correa, sont repoussées par Ederson. L’Atlético de Madrid est éliminée de la Ligue des champions.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.