Ligue Europa : L’OM s’incline lourdement face à Galatasaray et laisse filer la qualification

0 19

Coupable de trop d’erreurs, l’OM s’incline à Galatasaray 4-2, synonyme d’élimination de cette Ligue Europa. Les Phocéens tenteront d’être reversés en Ligue Europa Conférence lors de la réception du Lokomotiv Moscou dans deux semaines.

Avec 4 nuls en 4 rendez-vous de Ligue Europa, l’OM n’avait pas trop le choix et devait réaliser un exploit sur la pelouse de Galatasaray pour croire dur comme fer en une qualification au tour suivant. Privé de Payet et Rongier, tous les deux suspendus, Jorge Sampaoli alignait un 3-2-4-1 avec les présences Kamara et Gueye au milieu ou encore Gerson et Guendouzi en soutien de Milik, associés sur les côtés de Lirola et Dieng. Quatre jours après les incidents du Groupama Stadium, les Marseillais s’apprêtaient cette fois à affronter l’ambiance incandescente du Nef Stadium.

Chauffé à blanc, le public a pourtant bien failli être cueilli à froid par cette erreur d’Antalyali, bien rattrapée par la sortie de Muslera (5e). Les bonnes intentions olympiennes ne duraient pas. Au milieu, entre Gueye et Kamara, les boulettes s’accumulaient. Après un premier avertissement et cette belle reprise de Diagne sur la barre (10e), Gueye perdait un ballon qui profitait à Feghouli, auteur d’une magnifique roulette, pour envoyer Cicâldău ouvrir le score (1-0, 12e). Touché mais pas coulé, l’OM tentait de réagir mais le réalisme manquait.

Trop d’erreurs qui coutent chers

L’enchaînement de Luan Peres terminait sur le poteau (19e), tandis que Dieng manquait sa tête (23e). À l’inverse, la réussite était bien présente côté turc puisque sur ce débordement de Cicâldău, Caleta-Car trompait Pau Lopez (2-0, 30e). La mission devenait très compliquée avec ce break de retard. Dieng faisait en plus briller Muslera sur ce nouveau coup de tête (38e) et surtout sur cette énorme frappe déviée sur la barre par l’expérimenté gardien uruguayen (41e). Et quand le jeune Sénégalais prenait le meilleur sur le portier adverse, il ne parvenait pas à redresser sa frappe (47e).

Au final, Galatasaray pouvait surtout craindre ses propres supporters, qui envoyaient divers objets sur la pelouse au risque de faire arrêter le match. Le coup de gueule de Muslera a suffi à les calmer, d’autant que le club stambouliote tenait le match bien en main. Sur un nouveau ballon perdu, Aktürkoğlu permettait à Feghouli de marquer un nouveau but (3-0, 64e). Le match semblait être plié mais dans la foulée, Dieng obtenait un penalty généreux que Milik transformait en deux temps (3-1, 67e).

L’OM jouera la 3e place contre le Lokomotiv Moscou

L’embellie aurait pu être de courte durée car un long dégagement de Muslera, Diagne prenait le meilleur, envoyant Feghouli vers le but. Pau Lopez ratait sa sortie, tout comme Diagne avec son tir dans le but vide (70e). Cette rencontre était spectaculaire jusqu’au bout. Sur son premier ballon, 19 secondes après son entrée sur le terrain, Babel échappait à Saliba et ajustait Lopez (4-1, 83e), seulement dans la minute suivante, De La Fuente déposait un centre décisif sur la tête de Milik (4-2, 84e). La finalité reste la même, car avec la victoire de la Lazio (3-0 au Lokomotiv Moscou), les Italiens sont assurés de terminer 2es derrière Galatasaray, alors que l’OM est 3e et peut envisager un renversement en Ligue Europa Conférence.

Foot mercato

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.