Liquidation d’Air Afrique : Le Président est « mal informé »

0 8

Lors de la remise des cahiers de doléances des centrales syndicales, le 03 Mai dernier, le Président Macky Sall avait déclaré sur l’affaire des anciens d’Air Afrique que l’Etat a fait de gros progrès pour indemniser les ex-travailleurs pour un montant budgétisé est estimé à près de 4,1 milliards CFA.

« Ce montant sera payé au plus tard la semaine prochaine c’est-à-dire après ce 09 mai 2022. Une fois que j’aurai validé, auprès du ministre des Finances, la ventilation d’un sous compte et cela devra régler le problème. Toutefois, il subsiste le problème des pilotes qui, eux, demandent un montant supplémentaire de 4 milliards et ça ce n’est pas pris en charge par l’AJE (Agent judiciaire de l’Etat) qui demande aux intéressés de signer un engagement à renoncer à toute poursuite à l’Etat. Ils n’ont pas signé donc ça, on ne peut pas traiter…, on ne s’engage pas dessus…. Mais pour tous les autres nous allons dès la semaine prochaine payer ces 4.1 milliards qui devraient régler l’essentiel… » avait fait savoir le président de la République.

Payez tous les ex-travailleurs, sauf les pilotes ? Cette option a mis les ex- pilotes dans leurs états puisqu’ils n’ont jamais demandé 4 milliards CFA supplémentaires. Il est vrai qu’ils ont toujours mis sur la table de l’Etat leurs soldes de tous les comptes (Stc) qui s’élèvent à quelques 08 milliards CFA.

Pour ces pauvres ayants-droit, le président de la République a été mal informé par l’Agent judiciaire de l’Etat et le Syndic qui tentent de les écarter du paiement. Un ex-pilote joint par « Le Témoin » apporte des éclairages à l’endroit du chef de l’Etat.

« Nous sommes convaincus que le président de la République a parlé de bonne foi sur la note des personnes de mauvaise foi. Et cette surprenante déclaration appelle un certain nombre de remarques qui ne sauraient être passées sous silence. Le Président fait état d’une prétendue demande d’un montant supplémentaire de 4 milliards CFA par les ex-pilotes qui viendrait donc en complément de leur solde de tout compte définitif : Les soldes de tous Comptes (STC) de 252 agents d’Air Afrique restants à indemniser avait été établi en 2017, sur instructions de M. le Président de la République. Mieux, le document final et consensuel déterminant les STC de 252 ex-agents d’Air Afrique (dont 28 pilotes) a été élaboré le 23 Mars 2017 sur instructions du Président de la République et sous l’égide du Premier Ministre d’alors, Boun Abdallah Dionne, et du ministre du Travail. Ce document définitif a été signé en mars 2017 par le Syndic liquidateur, l’Anacim et des membres du collectif des agents d’Air Afrique. Depuis lors, aucune autre rencontre officielle ou officieuse au cours de la- quelle un groupe quelconque d’ex-pilotes en tant que tels aurait pu formuler une quelconque demande supplémentaire n’a eu lieu depuis la signature de ce document » se désole cet ancien pilote qui profite des colonnes du « Témoin »

Les anciens pilotes en cause demandent solennellement une audience au président de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.