Locales 2022 : Abdoulaye Diouf Sarr ou le pouvoir de la machine d’État à Dakar

0 18

Porté à la tête de la liste de la majorité BBY pour briguer la mairie de Dakar, Abdoulaye Diouf Sarr détient derrière lui toute une machine étatique, avec tous les moyens que demande une bataille politique. Ce qui reste sans nul doute l’une de ses forces qu’il peut faire prévaloir pour gagner les élections.

« Il est porté, disons par une certaine partie de la communauté Lébou, mais de quel prestige politicien devrait jouir Abdoulaye Diouf Sarr une fois sorti de son coin de Yoff », s’interroge l’analyste politique Thierno Diop, qui rappelle également, « naturellement Diouf Sarr n’est pas le candidat sortant à la mairie de Dakar, donc il ne devrait pas jouir de la prime au sortant.

Cependant, il pourrait bénéficier des interventions sociales de l’État, comme la bouse de sécurité familiale et tant d’autres moyens d’interventions sur lesquels il pourrait tenir les électeurs car il a toute une machine d’État derrière lui. Ce qui mérite d’être pris en compte devant aussi l’éclatement des coalitions de l’opposition naturellement cela peut faire le jeu du pouvoir, d’Abdoulaye Diouf Sarr ».

Loin de ces considérations, Ibrahima Bakhoum pense que la gestion de la covid-19 par le ministre de la santé et candidat à la mairie de Dakar, peut être un atout pour Abdoulaye Diouf Sarr.

« On peut dire aussi que sa gestion de la pandémie fait de lui un bon ministre de la santé, car avec sa gestion de la pandémie on est arrivé à un moment où on a oublié toutes les autres maladies. Ne serait-ce que pour avoir donné l’impression que la Covid était la préoccupation principale, ça peut être un atout pour lui. Cependant le milieu Lébou dont les gens font allusion est d’abord très minoritaire à Dakar et ensuite tous les Lébous ne sont pas dans BBY et tous les Lébou aussi ne sont pas avec le président de la République. Certains d’ailleurs ne sont pas d’accord avec Abdoulaye Diouf Sarr, sinon il n’aurait pas eu d’opposition quelque part là-bas », rappelle Ibrahima Bakhoum.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.