Accueil Actualités L’Ofnac et la dynastie Faye-Sall: halte à la pression ! (FDS)

L’Ofnac et la dynastie Faye-Sall: halte à la pression ! (FDS)

A l’heure où les Sénégalais demandent à être édifiés sur la gestion de l’aide alimentaire destinée aux populations vulnérables dans le cadre du Plan de Résilience Economique et Sociale (PRES), le ministre Mansour Faye déclare ne pas être disposé, ni à répondre à une convocation de l’OFNAC, ni à rendre des comptes au Comité de suivi du FORCE COVID-19.
Cette déclaration scandaleuse et teintée d’arrogance intervient quelques semaines après que l’OFNAC a auditionné le Dr Babacar Diop, au sujet de la plainte déposée contre Mansour Faye, Demba Diop et Rayan Hachem pour pour faits de fraude, de corruption de pratiques assimilées et d’infractions connexes. Les preuves accablantes fournies par le leader de FDS/Les Guelwaars et les autres plaignants déjà auditionnés par l’OFNAC ne laissent aucune place au doute. Mansour Faye et son cercle d’amis politico-affairistes sont auteurs de graves actes délictuels dans l’octroi des marchés, le convoyage et la distribution de l’aide alimentaire destinée aux populations vulnérables. C’est parce qu’il sait pertinemment que l’étau commence à se resserrer autour de lui que Mansour Faye cherche à mettre la pression sur l’OFNAC pour ne pas avoir à rendre compte. Pourtant, l’article 3 de la Loi N° 2012-30 portant création de l’Office National de Lutte contre la Fraude et la Corruption est sans équivoque.

L’OFNAC est habilité à «analyser et mettre à la disposition des autorités judiciaires chargées des poursuites les informations relatives à la détection et à la répression des faits de corruption, de fraude et de pratiques assimilées commis par toute personne exerçant une fonction publique ou privée». Il est donc clair que l’OFNAC peut valablement et légalement convoquer et entendre le ministre Mansour Faye qui exerce bien «une «fonction publique», sauf s’il existe une immunité que confère l’appartenance à la dynastie Faye -Sall.
De 2012 à nos jours, Aliou Sall et Mansour Faye, tels des enfants gâtés, s’acharnent sur nos ressources publiques, en toute impunité, sous la bénédiction de Macky Sall, tambour major de la mal gouvernance.
Pour sauver son frère qui était sous le coup d’une enquête ouverte par l’OFNAC sur le scandale Petro Tim impliquant Aliou Sall, Macky Sall n’a pas hésité à abréger, en toute illégalité, le mandat de Mme Nafy Ngom Keita, à l’époque directrice générale de cet organe. Aujourd’hui, le Chef de l’Etat est prêt à user de tous les moyens pour soustraire de la justice son beau-frère qui a souillé son âme dans les scandales de l’aide alimentaire et des 750 milliards de FCA destinés à la lutte contre les inondations.
Cette fois-ci, la pression ne sera d’aucun effet. Mansour Faye doit des comptes au peuple sénégalais et il les rendra, conformément à la loi.
FDS/Les Guelwaars exprime son soutien à l’OFNAC et invite ses membres à poursuivre, avec courage et dignité, l’enquête ouverte pour faire la lumière sur la gestion de l’aide alimentaire.
Enfin, FDS/Les Guelwaars appelle toutes les forces vives de la Nation à s’ériger en boucliers contre toutes formes de pressions ou menaces visant à torpiller le combat de l’OFNAC pour une gestion saine et transparente des ressources publiques.

Fait à Dakar, le 28 septembre 2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici