Accueil Actualités Loi d’habilitation : l’amendement de Cheikh Bara Doly qui a évité au...

Loi d’habilitation : l’amendement de Cheikh Bara Doly qui a évité au Sénégal le chaos

Toutes les franges de la société se sentent concernées par la lutte contre le Covid-19. A Touba, c’est le Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, qui a montré la voie en injectant 200 millions de francs Cfa en guise de participation. Un geste salué et copié par d’autres dignitaires mourides pour aider les populations les plus démunies à lutter contre la pandémie. Serigne Cheikh Abdou Bara Doly Mbacké n’a pas voulu être en reste. Il a casqué 5 millions de FCfa en guise de contribution.

Le député de Bokk Gis Gis est revenu, dans l’entretien accordé à Infosrewmi, sur la loi d’habilitation votée à l’Assemblée nationale afin de donner au chef de l’Etat les coudées franches pour lutter efficacement contre le Covid-19. Il a expliqué l’article 77 de la Constitution qui encadre l’adoption de cette loi. Il a dit avoir fait des amendements sur le projet de loi qui leur a été présenté parce que le texte emmené à l’Assemblée était différent de celui qui leur a été présenté après le Conseil des ministres. Finalement, des rectificatifs ont été faits sur le texte avant son vote à l’unanimité.

Cheikh Mbacké Bara Doly de révéler que le texte qui leur a été présenté aurait donné les pleins pouvoirs au Président Macky Sall. Et cela aurait pu constituer un précédent dangereux pour le pays, car le chef de l’Etat aurait pu en profiter pour augmenter son mandat, prolonger le mandat des députés, entre autres. Ce qui aurait eu des conséquences catastrophiques car pouvant engendrer des manifestations en pleine crise sanitaire. Le coordonnateur départemental de Bokk Gis Gis d’indiquer que c’est le ministre de la Justice qui a glissé les termes incriminés dans le projet de loi au risque de plonger le pays dans le chaos. Suffisant pour le député d’avancer que Me Malick Sall va inévitablement sauter au prochain remaniement ministériel parce que c’est la deuxième fois qu’il modifie un texte à l’insu du président de la République.

Regardez la vidéo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici