L’OMS approuve un médicament fabriqué au Kenya contre le paludisme

0 8

Un médicament antipaludéen fabriqué au Kenya est approuvé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). En effet, le kényan Universal Corporation Ltd (UCL) est le premier fabricant africain à avoir reçu « une certification de qualité » de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour son médicament pouvant prévenir le paludisme chez les femmes enceintes et les enfants.

Il s’agit de l’association sulfadoxine-pyriméthamine (SP) qui « est un traitement bien toléré, efficace et abordable utilisé pour prévenir le paludisme chez les femmes enceintes et les nourrissons ».

« Unitaid salue la certification obtenue par UCL pour la production de ce médicament antipaludique de qualité en Afrique, où surviennent environ 95 % de tous les cas et décès imputables au paludisme à travers le monde. Renforcer la production locale de médicaments là où les besoins sont les plus importants est essentiel pour bâtir des réponses sanitaires plus robustes et plus résilientes », a indiqué le docteur Philippe Duneton, directeur exécutif de l’agence de santé mondiale Unitaid, qui a financé la pré-qualification d’UCL.

De son côté, « UCL s’engage à fournir les médicaments de qualité dont les populations du continent africain ont le plus besoin. Nous sommes non seulement la première entreprise pharmaceutique à recevoir une préqualification pour l’association sulfadoxine-pyriméthamine en Afrique, mais également l’un des seuls fabricants du continent (cinq en tout) à avoir reçu cette certification de qualité pour un produit. Nous comblons ainsi une importante lacune », a précisé le directeur général Perviz Dhanani.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.