Macky “dribble” les 2K

Les quotidiens abordent le projet de Code électoral dont le vote est prévu cet après-midi. Qu’en est-il des droits civiques de Karim Wade et Khalifa Sall ? ‘’Macky Sall, le dernier arbitre !’’, s’exclame Sud Quotidien.

Pour Source A, le sort des deux leaders a été ‘’scellé’’, car le nouveau texte dispose que ‘’les personnes condamnées pour crime, celles condamnées à une peine d’emprisonnement sans sursis pour les délits de vol, escroquerie…., détournement…. et en général pour l’un délits des délits passibles d’une peine supérieure à 5 ans de prison ne doivent pas être inscrites sur les listes électorales’’.

Ce qui fait dire à L’Info que Karim Wade et Khalifa Sall, ‘’frappés d’inéligibilité à la suite de leurs condamnations devront encore prendre leur mal en patience pour être rétablis dans leurs droits civils et politiques’’.

Selon L’As, ‘’Macky Sall a préféré maintenir le statu quo sur les désaccords’’. ‘’Validant l’essentiel des consensus issus du dialogue politique, le président de la République a laissé en suspens tous les points de désaccord entre les acteurs politiques, s’il n’a pas tranché en faveur de la majorité’’, note également Enquête.

L’Observateur rapporte que ‘’opposition et non-alignés se désolent de l’arbitrage +partisan+ du président Macky Sall, la majorité quant à elle se dit satisfaite’’.

Walfadjri présente le projet de Code comme un ‘’nid de pièges’’.

‘’La nouvelle loi électorale sera discutée au cours d’une session extraordinaire qui s’ouvre cet après-midi. Ce que l’on peut en retenir, d’ores et déjà, c’est que les dispositions qui maintiennent Khalifa et Karim hors course, le parrainage et la caution –dont le montant sera fixé par arrêté- restent maintenues’’.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp