Accueil Politique Macky hyper puissant : Boubacar SEYE,1ère victime d’une machination en branle !

Macky hyper puissant : Boubacar SEYE,1ère victime d’une machination en branle !

Museler toutes les forces vives de la nation susceptibles de lui barrer la route sur ses ambitions de briguer un troisième mandat est la dernière trouvaille du Chef de l’Etat Macky Sall. En effet depuis son face-à-face avec la presse après son discours de fin d’année, le Président Sall s’est montré arrogant et menaçant à l’égard de tous ses compatriotes. Aujourd’hui, la concentration de tous les pouvoirs entre ses mains lui donne la possibilité de faucher Boubacar SEYE, président de Horizon Sans Frontières (HSF) en lieu et place de tirer au clair les 118 milliards de l’émigration objet de toutes les controverses.

Le président de Horizon Sans Frontières (HSF) s’est montré permptoire : « pour aller vers de nouvelles perspectives de solution en vue de réduire les risques à des proportions tolérables, il est capital de faire le bilan et l’évaluation des fonds injectés dans la lutte contre l’émigration clandestine. »

Et puisqu’il aurait reçu «un document exclusif de l’Union européenne avec les montants, programmes et les bénéficiaires de ces programmes d’un montant de 180 millions d’euros », Boubacar Sèye indique que ceux qui seraient détenteurs de ces programmes doivent faire le bilan.

Mais il n’en fallait pas plus pour qu’il soit arrêté le 15 janvier dernier à l’Aibd par la Section de recherches et placé sous mandat de dépôt le 19 janvier pour diffusion de fausses nouvelles. Depuis lors, Boubacar SEYE est pensionnaire de la prison du Cap Manuel.

Le collectif Noo Lank accuse même la représentante de l’UE de connivence d’avec l’Etat pour continuer d’enrichir les gouvernants par l’aide publique au développement et mettre au pas le président de Horizon Sans Frontières (HSF)

.Mais Boubacar SEYE apparait comme la première victime d’une vaste entreprise de déstabilisation du peuple par le Macky en vue de pointer un troisième mandat. Et le prétexte aura été la loi sur l’état d’urgence. Une loi fourre-tout qui peut même décider du sort de n’importe quel sénégalais.

Il reste clair que le Chef de l’Etat ne lésinera sur aucun abus pour briguer un troisième mandat qui lui tient à cœur. C’est d’ailleurs ce qui justifie sa propension à jeter en prison Boubacar SEYE qui n’aurait fait que demander des comptes à un gouvernement relativement au sempiternel problème l’émigration et les financements que l’UE aura eu à allouer au Sénégal.

Mais quand on personnalise le pouvoir, on le gère forcément de manière partisane et c’est ce qui conduit à ces dérives dont tous les sénégalais assistent avec regret d’ailleurs. Mais demain, il fera jour pour le Chef de l’Etat Macky Sall !

Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici