Accueil Politique MACKY SALL MENACE LES FAUTEURS DE TROUBLE AUX ELECTIONS

MACKY SALL MENACE LES FAUTEURS DE TROUBLE AUX ELECTIONS

EN OPERATION DE CHARME A GUEDIAWAYE

Macky Sall menace les fauteurs de troubles pour les élections

Venu inaugurer la Grande mosquée de Guédiawaye réalisée à hauteur d’un milliard, le Président Macky Sall séduit par l’accueil chaleureux que lui a réservé les imams et délégués de quartiers n’a pas perdu de temps pour mettre en garde ses adversaires contre toute tentative de trouble à l’ordre public. « Nous n’accepterons aucune insurrection. Force restera à la loi »avertit Macky Sall. Et de poursuivre « Ceux qui disent qu’il n’y aura pas d’élections n’ont qu’à déchanter. Que personne ne cherche à déstabiliser ce pays, il y aura bel et bien élection ».

Pour cette manifestation aux allures politiques qui a connu une forte mobilisation des militants de Benno bokk yaakar ,le Président a également inondé la banlieue de promesses dont l’accompagnement des collectivités territoriales de Pikine et de Guédiawaye pour l’érection respective de cimetières pour Guédiawaye et  à Pikine au niveau de la Commune de Mbao, la mise en circulation très prochaine de Bus rapide transit(Brt) et la construction du grand marché de fruits et légumes du marché  Sandicat de Pikine dont il annonce la disponibilité des financements.

Macky Sall a également profité lors de cette cérémonie pour singer le leader du Grand parti(Gp) Malick Gakou à  travers sa camarade députée mairesse de Sahm notaire Aminata Kanté pour la dire  « Petit parti, voilà la grande coalition »avant de l’inviter de rejoindre les rangs de la mouvance présidentielle.

Auparavant la manifestation a été précédée par une bagarre entre proches du maire Aliou Sall et ceux de Lat  Diop  Directeur des investissements lors de l’arrivée de Macky Sall au niveau du Rond -Point Canada.

Autre fait insolite durant cette manifestation, c’est l’imam qui interrompt sa prière en plein sermon à l’arrivée du Chef de l’Etat. Un autre qui demande à l’assistance d’applaudir le Président. Ce qui a poussé certains fidèles à plier leurs nattes vu la longue attente pour une inauguration qui était prévue à 12 heures suivie de la prière hebdomadaire du Vendredi. Non loin de la Grande mosquée près de la Préfecture, il y avait des militants habillés en boubou qui battaient le tam-tam.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici