Macky Sall obtient enfin la peau de Pape Alé Niang « J’accepte de ne plus parler des choses publiques »

0 15

Nouveau rebondissement dans l’affaire Pape Alé Niang. Le journaliste promet dans un message de ne plus évoquer son dossier judiciaire ni à formuler des messages contre les forces de défense et de sécurité s’il obtient une liberté provisoire. Le journaliste dit céder à une injonction de sa famille :  «  Suite à la demande de ma famille, de mes parents, de mes avocats, je m’engage à ne plus parler du dossier judiciaire me concernant et son environnement. Mais également des forces de défense et de sécurité et des autorités qui les incarnent jusqu’au règlement définitif du dossier ». Seneweb vous propose l’intégralité de son message selon sanslimitesn. 

“Face à la tournure de mon dossier judiciaire avec ma nouvelle arrestation, j’avais sollicité mes avocats sur la meilleure manière de clore ce dossier.
Ils m’ont suggéré de faire un engagement écrit pour ne plus parler du dossier conformément aux exigences du contrôle judiciaire.
J’estime par ailleurs que je n’ai jamais violé ce contrôle judiciaire.
Ma famille, des parents et des amis m’ont mis également la pression pour sauver ma santé très fragile.
C’est sur mon lit d’hôpital que j’ai rédigé de bonne foi cet engagement en ces termes : «  Suite à la demande de ma famille, de mes parents, de mes avocats, je m’engage à ne plus parler du dossier judiciaire me concernant et son environnement. Mais également des forces de défense et de sécurité et des autorités qui les incarnent jusqu’au règlement définitif du dossier ».
Cet engagement, le ministre de la Justice est au courant de même que le Procureur de la République. Car c’est sur cette base qu’une nouvelle demande de liberté provisoire a été introduite.
Je prends acte de la décision du Procureur et invite l’opinion à trancher qui a été véritablement un « homme d’honneur ».
Ils sont déterminés à me liquider. Je suis autant déterminé à mourir dignement.
Merci aux nombreux sénégalais épris de justice qui me manifestent leur soutien dans cette douloureuse épreuve.
Que Dieu veille sur ma famille.”
Pape Alé Niang depuis son lit d’hôpital.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.