Mali : La junte suspend définitivement RFI et France 24

0 13

RFI et France 24, interdites de diffusion au Mali depuis le 17 mars, ont été définitivement suspendues dans le pays, a annoncé mercredi le groupe France Médias Monde, maison mère de deux médias, dans un communiqué.

D’ailleurs, dans une décision de la Haute autorité de la communication (Hac) parcourue par Seneweb, il est dit que « l’autorisation d’établissement et d’exploitation du service de Radio France Internationale, RFI, au Mali, accordée à France Médias Monde par la Convention n°055/HAC-MALI/2018 du 11 juin 2018 est définitivement retirée ».

Plus loin, le président de la HAC, le magistrat Fodié Touré estime que ces chaines françaises sont définitivement retirées des bouquets de tous les distributeurs de programmes audiovisuels et des plateformes et sites des organes de médias en ligne et des opérateurs de téléphonie mobile.

« La Haute autorité de la communication, les distributeurs de programmes audiovisuels, les diffuseurs publics et privés, les sociétés de téléphonie mobile, les organes de médias en ligne et tous autres services techniques de l’État sont chargés chacun en ce qui le concerne de l’exécution de la présente Décision », lit-on dans ce document.

Réaction du groupe de presse incriminé

Le groupe France Médias Monde, qui a reçu ce mercredi la notification de cette décision par la Haute autorité de la communication du Mali, « conteste avec force », cette mesure entendant faire appel, a indiqué à l’AFP son directeur de la communication, Thomas Legrand.

« Nous continuerons à couvrir l’actualité au Mali qui intéresse l’Afrique toute entière comme le reste du monde. Toutes les solutions techniques seront mises en œuvre pour rendre accessibles nos médias aux Maliennes et aux Maliens qui souhaitent continuer à recevoir une information libre, experte et ouverte sur le monde », poursuit France Médias Monde, sans donner plus de précisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.