Accueil Politique Malick Gakou : « Les questions liées à l’Afp sont derrière nous … »

Malick Gakou : « Les questions liées à l’Afp sont derrière nous … »

Malick Gakou semble rompre totalement les amarres avec son ancienne formation politique, l’Alliance des forces de progrès. Même s’il est reconnaissant à l’Afp et à son fondateur Moustapha Niasse par ailleurs président de l’Assemblée nationale, le leader du GP dit tourner la page pour se consacrer à son projet politique pour le Sénégal à travers le Grand parti.

Publicité

« Le président Moustapha Niass a largement contribué au développement et au rayonnement du Sénégal. J’ai cheminé avec lui pendant 16 ans et à la fin j’ai occupé le poste de  numéro 2 de l’Afp. Un poste que j’ai occupé avec enthousiasme et détermination. Maintenant, les questions liées à l’Afp sont derrière nous. Nous avons le Grand parti et nous portons notre regard sur le Sénégal de demain, nous portons notre regard sur ma prochaine candidature en 2024 », a dit Gakou lors de sa tournée qui l’a mené hier à Taiba Ndiaye.

L’ancien ministre du Commerce se dit plutôt préoccupé par un Sénégal meilleur. Mais pas un éventuel retour ou réunification des progressistes.

« Si une thématique nous est proposée, le moment venu, avec les termes de la responsabilité, le Grand parti se prononcera. Mais c’est pas l’heure actuelle. Nous souhaitons longue vie à l’Afp. Pour le moment nous avons tracé notre voie et c’est la voie du Sénégal, c’est la voie de la sauvegarde des intérêts supérieurs de la nation sénégalaise, c’est la voie du développement», insiste-t-il.

Malick Gakou et Alioune  Sarr sur une même table, est-ce envisageable ?

« Mais évidemment, Alioune Sarr et Malick Gakou ne sont pas des ennemis, nous sommes des adversaires politiques. J’étais son patron au ministère du Commerce, aujourd’hui il est dans la majorité présidentielle, moi je suis dans l’opposition radicale. Si Alioune Sarr accepte de quitter la majorité pour l’opposition, nous pouvons nous asseoir » ironise Malick Gakou qui estime que la réunification de la famille politique de l’Afp n’est pas encore posée. « Je considère que ce sont des spéculations de journalistes » conclut-il sur ce point.

Le leader du Gp s’est aussi prononcé sur les tournées économiques du chef de l’État. Et c’était pour les qualifier de  » rendez-vous électoraux et politiques qui n’ont aucun intérêt pour le Sénégal, juste pour dépenser l’argent des Sénégalais, juste du Folklore »

Avec Seneweb

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici